Menu
Écouter le direct

Emission spéciale: en direct des transmusicales de Rennes le 7 décembre dès 21h

Publié le
transmusicales © James Marsh
transmusicales © James Marsh ©Autre

Fip était aux transmusicales de Rennes, podcastez et réécoutez l'émission

L'éclectisme est au cœur des transmusicales de Rennes qui fêteront cette année leur 35 ans.

Fip était aux transmusicales de Rennes, podcastez et réécoutez l'émission:

Festival défricheur de toutes les scènes, et découvreur de talents: Nirvana, Bjork, Etienne Daho, Arno ont pu s’y révéler aux yeux du public.

Cette année le festival se déroulera du 4 au 8 décémbre et cette année encore Fip déploie un dispositif exceptionnel.

Le samedi 7 décembre en public et en direct du Hall 5 du Parc Expo de Rennes.

Frédérique Labussière  et Vincent Provini  proposent une émission spéciale avec des sessions live, interviews et toutes les découvertes 2013 présentées par Jean-Louis Brossard, directeur artistique du festival.

Deux ambiances deux plateaux, du live et des DJ sets, au programme de cette émission.

Live :

- A Tribe Called Red  La tribu de DJ amérindiens d’Ottawa puise dans le patrimoine de leur musique traditionnelle (le Pow Wow) et le fusionne à des beats hip hop et des arrangements électroniques.

- Escort

Le collectif new-yorkais, emmené par la diva Adeline Michel (chant), Dan Balis (guitare) et Eugene Cho (claviers) – soutenus par quelques instrumentistes – fait preuve d’un sens du groove absolument renversant sur scène.

- Rhume

Ce duo corrézien se contente de parler, il évolue dans le hip hop avec une énergie résolument rock.

-Chic Gamine

Le rapprochement du r'n'b moderne et de la pop indé par trois copines de Winnipeg.

Un projet adoubé par la grande voix soul afro-américaine Mavis Staples. Cette Chic Gamine fait figure de chouchou de choix pour succéder à Feist et Arcade Fire.

DJ Set : 

- Labelle Jérémy Labelle s’inspire de ses racines métissées de l’Ile de La Réunion et unit Maloya traditionnel et musique électronique.

- Acid Arab

Véritables piliers des nuits parisiennes, les deux DJ fondateurs d’Acid Arab sont les auteurs d’un album mêlant la fusion de l’acid house des ghettos de Chicago des années 80 et de la musique orientale traditionnelle.

Suivez les transmusicales sur les réseaux sociaux :

-- Sur Instagram