Menu
Écouter le direct

Toulouse aux rythmes extatiques du festival Electro Alternativ

Publié lepar Guillaume Schnee
Fabrizio Rat au festival Electro Alternativ 2019  / Julien Chazo
Fabrizio Rat au festival Electro Alternativ 2019 / Julien Chazo

Reportage au cœur du rassemblement électronique de la Ville Rose qui fête ses 15 ans avec plus de trois semaines de live techno, trance ou bass music.

En plus de 30 ans d'existence, les musiques électroniques se sont insérées dans la culture globale mais hors les artistes mainstreams et les djs stars, perpétuer l'esprit de ce courant alternatif et créatif reste une gageure lorsqu'il s'agit d'organiser des événements. Souvent encore marginalisées par les instances culturelles officielles, la techno et ses enfants ont ses ardents défenseurs, ses résistants. L'équipe du festival Electro Alternativ fait vibrer Toulouse au son des beats électros depuis plus de quinze ans en investissant les clubs et les hauts lieux culturels de la ville avec plus de 700 concerts à son actif.

Virus Syndicate au festival Electro Alternativ 2019 / Louis-Derigon
Virus Syndicate au festival Electro Alternativ 2019 / Louis-Derigon

Rencontres, conférences, ateliers, projections cette 15ème édition qui a débuté le 5 septembre installe un peu plus le festival au rang des grands rendez-vous électroniques avec un mois de concerts. En témoignent ces deux soirées du 13 et 14 où le hip hop et la techno se sont succédé en un maelstrom festif de flow ravageurs et de pulsations extatiques. Les murs du Metronum ont ainsi tremblé avec le show surpuissant des Ambassadeurs du Dubstep mancunien Virus Syndicate. 

Les pionniers de la fusion entre le Hip Hop et la Bass Music ont ensuite laissé la place à leur compatriotes londoniens Foreign Beggars. Un concert fou où les rappeurs Orifice Vulgatron et Metropolis ont laissé libre court à leur célèbres punchlines boostés par les basses et les sons expérientaux de Dj Nonames. Une tournée d'adieu pour le trio hip-hop/grime Foreign Beggars visiblement ému par ce dernier concert dans la ville rose où ils créèrent avec Noisa le supergoupe I Am Legion.

Pour tous les amateurs de techno, il n'était pas question non plus de manquer la soirée du 14 septembre avec son plateau cinq étoiles. C'est autour du Musée des Abattoirs que se sont succédé Fabrizio Rat, le Dj Under Black Helmet et le maître de la techno de Detroit Jeff Mills. Trois sets pour trois expériences différentes, si l'artiste italien continue d'étonner avec sa techno-piano aussi hypnotique qu'enivrante, le phénomène lituanien s'affiche comme l'un des artistes phares de la mouvance techno indus aux sonorités acid. Un set brut, percutant qu'on aurait aimé voir en dernière partie. 

Under Black Helmet au festival Electro Alternativ 2019 / Julien Chazo
Under Black Helmet au festival Electro Alternativ 2019 / Julien Chazo

Julius Laurašonis, de son vrai nom, est, comme nous tous, resté avec un sourire admiratif en voyant le roi Jeff Mills, un habitué des concerts toulousains, prendre les commandes de la soirée devant un public survolté et déjà conquis. Avec sa chemise argentée d'un autre temps, ses enchaînements vifs et précis, voir Jeff Mills sculpter progressivement ses sorcelleries technos est déjà tout un spectacle, la musique a fait le reste pendant un set de deux heures.

La fête s'est poursuivie jusqu'à l'aube avec un after au Bikini, avec Identified Patient, Kris Baha, النمر العربي Arabian Panther et Aleksa Alaska puis avec la jungle du producteur anglais Dillinja, Total Science créateurs du label CIA ou Visages. Les festivités continuent encore pendant une semaine avec Kompromat, le duo de Rebeka Warrior et Vitalic, le dubstep de Figure, Dubloadz, l'Australien Hydraulix, Luxor ou Bambounou, avant une soirée de clôture réunissant Omar Souleyman et Glitter à la Halle des Machines.

Retrouvez toute la programmation du festival ▶