Menu
Écouter le direct

Pour composer chez soi, Moog et Korg offrent leurs applis de synthés

Publié lepar Ghislain Chantepie
 Un Minimoog modèle 1971 (Photo by Nigel Osbourne/Redferns)
Un Minimoog modèle 1971 (Photo by Nigel Osbourne/Redferns) ©Getty

Les deux célèbres fabricants ont annoncé la nouvelle ce weekend afin d’encourager la création des musiciens confinés.

Composer chez soi, c’est possible depuis longtemps. L’avènement d’Internet et du « home-studio » dans les années 2000 avait déjà permis la généralisation, à la maison, de la production de musique assistée par ordinateur (et pas que). Depuis, les outils et logiciels permettant de mettre en musique chez soi se sont multipliés sur tous les nouveaux supports ayant vu le jour jusqu’aux incontournables tablettes et téléphones mobiles. Pour ceux-là, il existe en effet des applications professionnelles éditées par des fabricants de renom parmi lesquels l’Américain Moog et le Japonais Korg.

Ces firmes, qui ont construit leur légende dans la conception des premiers synthétiseurs dans les années 60, ont ainsi développé depuis plusieurs années des outils numériques ludiques et bien conçus dont certains sont accessibles gratuitement depuis samedi dernier. Moog comme Korg entendent ainsi encourager la "créativité" des musiciens confinés dans le monde entier du fait de l’épidémie de Covid-19, ainsi que ces entreprise l’ont déclaré sur leurs comptes Twitter respectifs :

L’application Minimoog Model D qui permet de jouer du fameux synthé portable est ainsi désormais disponible gratuitement sous iOs. Kaossilator, éditée par Korg, se présente quant à elle comme un véritable home-studio et dispose même d’un séquenceur. Elle est disponible gratuitement sur Android comme sous iOs mais jusqu’au 20 mars prochain seulement. Ne tardez pas.