Menu
Écouter le direct

Philippe Zdar, moitié du duo Cassius, est mort

Publié lepar Ghislain Chantepie
Philippe Zdar en 2005 à Paris (Jean Baptiste Lacroix/WireImage)
Philippe Zdar en 2005 à Paris (Jean Baptiste Lacroix/WireImage) ©Autre

Le producteur électronique français est décédé à la suite d’une chute accidentelle cette nuit à Paris.

La French Touch est en deuil : Philippe Cerboneschi, dit « Zdar » est mort hier soir à l'âge de 52 ans. Le musicien vient de disparaitre brutalement des suites "d’une chute accidentelle, par la fenêtre d'un étage élevé d'un immeuble parisien", a annoncé son agent Sébastien Farran dans un communiqué, sans apporter plus de précision.

Zdar faisait partie de la première génération de la French Touch, celle de ces producteurs qui abordent la cinquantaine en se faisant plus discrets au fil des années, mais qui demeurent 20 ans après l'explosion de ce mouvement les icônes du seul courant musical made in France parvenu à conquérir les charts du monde entier. Du chef d’œuvre Wolfgang Amadeus Phoenix du groupe de Thomas Mars, il reçut aussi en récompense un Grammy Award en 2010 pour avoir produit et mixé ce disque aux mille tubes.

La génération de la French Touch a longtemps été une affaire de duos, certains ont perduré avec plus ou moins de constance comme Daft Punk ou Air, d’autres ont été les rencontres d’un disque ou d’un album en forme d’étoile filante. Quasi spin-off de son tandem Motorbass mené avec Etienne de Crecy au milieu des années 90, Philippe « Zdar » s’était allié à son vieux pote Hubert « Boom Bass » Blanc-Francard à la fin de la décennie pour créer Cassius, suite de leur géniale Funk Mob et l’un des projets les plus excitants et les plus groovy dans la vague de productions house qui déferle alors sur l’Hexagone. Bien avant cela, ils avaient déjà mis ensemble la main au Bouge de Là de MC Solaar, lançant du même coup la carrière du rappeur français.

Les disques de Cassius sont rares, 4 albums seulement en presque 20 ans de carrière. Certains ont été oubliés comme Au Rêve (2002) mais les tubes du duo ont marqué les esprits. Avant leur hit inattendu I < 3 U SO en 2010, Toop Toop et ses guitares électriques lancinantes sonnaient déjà il y a 10 ans comme le premier retour d’un tandem qui a toujours cherché à ouvrir ses productions, tant dans les courants qu'il convoque que parmi les artistes, nombreux, invités sur ses disques (Pharrell Williams, Tellier, De Crecy, -M- sur le seul album 15 Again ).

Alors qu'un nouvel album était annoncé pour cet été, Ibifornia, leur dernier en date, était un mot-valise qui prétendait réunir Ibiza et la Californie sur le même disque. Un nom fantasmé pour un disque signé en 2016 sur le label Ed Banger après 10 ans de quasi-silence, au cadran solaire assumé et enregistré entre Paris et Los Angeles. De la dance-music toujours pour Philippe Zdar, mais augmentée à la pop tropicale et à la disco foutraque.

"Ses amis de son et de coeur se joignent à sa famille pour témoigner de leur infinie tristesse. Ce soir la musique a perdu un génie", ajoute le communiqué de Sébastien Farran.