Menu
Écouter le direct

"Made of Gold", le papyrus new age des jumelles Ibeyi

Publié lepar Ghislain Chantepie
Naomi et Lisa-Kaindé Diaz | credit : Rafael Pavarotti
Naomi et Lisa-Kaindé Diaz | credit : Rafael Pavarotti

Les sœurs franco-cubaines annoncent un troisième album et dévoilent un clip conceptuel où s’invite le rappeur Pa Salieu.

The sky encloses the stars”. C’est avec cette formule ancestrale que s’achève dans un murmure Made of Gold, le nouveau titre tout juste mis en ligne par les jumelles Ibeyi. Un verset emprunté par les deux sœurs franco-cubaines à l’antique Livre des morts des Anciens Égyptiens, un recueil funéraire destiné à accompagner il y a trente siècles de cela les défunts du delta du Nil dans leur dernier voyage. 

Mais que viennent donc faire aujourd’hui pyramides et momies dans la musique d’Ibeyi ? Les filles du regretté percussionniste cubain Miguel "Anga" Díaz ont désormais acquis une renommée mondiale au fil de leurs deux premiers albums dont le dernier en date, le sophistiqué Ash publié il y a quatre ans, épurait encore davantage leur gospel de hip hop électronique aux effluves Yoruba. Depuis, de nombreux side-projects ont pu animer leurs réseaux sociaux mais aucun nouveau long-format digne de ce nom ne semblait pourtant poindre à l’horizon.

L’annonce, dès lors, d’un troisième album dont la sortie est attendue l’an prochain devrait ravir les fans toujours nombreux de Lisa-Kaindé et Naomi Diaz. Made of Gold est ainsi le premier extrait dévoilé de ce nouveau disque enregistré il y a quelques mois par le tandem, d’après un communiqué de presse. Un morceau en forme d’incantation intemporelle, mêlant arrangements électroniques contemporains et chœurs ancestraux, et qui aspire selon les chanteuses à renouer avec « le savoir des ancêtres » et à « canaliser leur magie » dans la musique. 

Un titre qui invite également le rappeur d’origine gambienne Pa Salieu à renforcer de son flow claquant plusieurs couplets, et qui s’illustre par un clip proprement surnaturel. Une vidéo empreinte de l'esprit de divinités Yoruba, et qui voit les trois artistes évoluer dans un décor totalement new age où genèse, enfers, et civilisations perdues semblent finalement fusionner. Renversant.