Menu
Écouter le direct

Les cartes bioniques de Max Cooper

Publié lepar Ghislain Chantepie
Max Cooper | Bandcamp
Max Cooper | Bandcamp

Le producteur nord-irlandais dévoile un nouveau clip immersif et saisissant, prélude à un prochain disque attendu cet été.

D’emblée, l’évidence s’impose à l’auditeur. Leaving This Place, le nouveau titre dévoilé cette semaine par Max Cooper ne peut se découvrir autrement que le casque vissé sur les oreilles. À moins de disposer d’une installation hi-fi digne de ce nom, la nouvelle création du producteur nord-irlandais demeurera en effet insaisissable à tous ceux qui ne s’isoleront pas dans le silence protecteur offert par une paire (correcte) d’écouteurs. Clairement assumé, ce choix d’un hard listening est pourtant loin de relever d’une simple expérience sonore à vocation pittoresque. Il s’agit bien là du reflet artistique le plus exigeant possible d’un processus créatif qui a inspiré l’électronicien dans la genèse de son nouveau morceau.

Max Cooper est aujourd’hui loin d’être un inconnu dans le petit monde de l’electronica contemporaine. Digne héritier de l’intelligent dance music d’antan, ce natif de Belfast s’est distingué dans la dernière décennie par une production hybridée et largement inspirée par son cursus scientifique couronné d’un doctorat en biologie numérique. Compositeur cérébral et passionné par les interactions entre matières grises organiques et technologiques, Cooper phosphorait également l’an dernier sur l’œuvre de Philipp Glass au détour d’une réinterprétation audacieuse de certaines de ses pièces en compagnie du pianiste Bruce Brubaker.

Pour le nouveau projet qu’il s’apprête à publier le mois prochain, le producteur a choisi cette fois-ci d’étudier la notion de territoire au sens le plus abstrait du terme. Projet pluridisciplinaire empruntant à la chorégraphie et à l'image, cet EP baptisé Maps se veut ainsi une représentation dynamique de l’espace où chaque champ créatif ne cesse de muter en résonnant constamment avec les autres. Au plan musical, cette approche expérimentale s’illustre ainsi par une dimension particulièrement immersive qui se découvre au fil des deux premiers morceaux d'ores et déjà mis en ligne.

Après la transe apaisante mais aussi troublante d’un premier extrait faisant appel à la technologie binaurale, Max Cooper dévoile un peu plus son prochain disque avec la mise en ligne cette semaine de Leaving This Place. Illustré à l’écran par une matrice spectaculaire clippée par l’artiste Jazer Giles, ce titre superpose un nombre croissant de textures et de détails sonores au point d’apparaitre parfois comme un algorithme musical quasiment autonome. Quasiment seulement, car des variations surgissent en fait régulièrement dans cette création qui découvre au fur et à mesure de l'écoute l'étendue de ses mystères électroniques. Avant de révéler progressivement, dans les méandres de ces cartes bioniques, une forme d’humanité finalement indélébile. Classe.

"Maps", le nouvel EP de Max Cooper, est attendu le 24 juin via Mesh Records.