Menu
Écouter le direct

LABOTANIQUE va pigmenter vos rétines avec "Bleu Cobalt"

Publié lepar Melike Balci

Le duo de bio ingénieurs nantais dévoile un nouveau clip pop, extrait de leur EP "47e Parallèle".

En 2015, deux anciens étudiants agronomes décident de faire germer un nouveau projet. LABOTANIQUE est né, synonyme de fraicheur musicale où fleurit le hip-hop végétal de Ronan Moinet et l’electronica de Thomas Cochini (ou Oï Tomkin). Un nouveau regard organique sur la musique, une biologie rythmique  à la croisée des textes et du beatmaking et qui invite à une odyssée au-dessus du 47e parallèle dans l’écosystème hip-hoptronica. Ils se décrivent eux-mêmes comme des "touristes arpenteurs de bitume", dans une jungle urbaine où les buildings ont remplacé les arbres.

Avec leur nouvel extrait Bleu Cobalt  qu'ils dévoilent aujourd'hui, le duo sème des questionnements sur les technologies toujours plus froides dans un clip aux couleurs pop qui ne laisse pourtant pas de marbre.

Ronan Moinet et Thomas Cochini de LABOTANIQUE | Nicolas Plessis, Cela
Ronan Moinet et Thomas Cochini de LABOTANIQUE | Nicolas Plessis, Cela

Dans une narration version Nouvelle Vague d’un café en terrasse, le clip dépeint en Bleu Cobalt  le temps et l’espace qu’occupe l’écran de nos téléphones dans nos relations amoureuses. Le titre traite de l'hyper-connectivité qui s'immisce et déconnecte nos liens sociaux. La lumière bleue et son omniprésence qui déteint sur le blanc des baskets, le noir du café, le rouge de nos sentiments, oppresse ainsi notre quotidien et met le présent en suspens.