Menu
Écouter le direct

Exclu : « Le Triangle des Bermudes », nouvel abysse de Chapelier Fou

Publié lepar Ghislain Chantepie
Louis Warynski alias Chapelier Fou | Romain Gamba
Louis Warynski alias Chapelier Fou | Romain Gamba

Le producteur lorrain dévoile le premier extrait de son nouvel album, une errance matricielle voguant entre classique et électro.

Louis Warynski alias Chapelier Fou est un artiste, un vrai. Un de ceux qui cherchent, qui tentent, qui expérimentent. Voilà maintenant 10 ans et quatre albums que ce natif de Metz bouscule régulièrement notre ouïe, apportant sa pierre au syncrétisme captivant des musiques classiques et électroniques. Un multi-instrumentiste mutant, adepte du violon comme du séquenceur et qu’on ne serait en effet pas surpris de croiser au détour de l’univers surréaliste du conte de Lewis Carroll.

Muance, son dernier album en date, avait marqué par sa grande beauté et sa composition multi-facettes. Deux ans après la sortie de ce chef d’œuvre, Chapelier Fou annonce aujourd’hui une suite pour février prochain, un Méridiens au titre synonyme de promesses cartographiques et qui se dévoile d’ores et déjà dans un premier extrait clippé. Dans ce Triangle des Bermudes à découvrir en avant-première, on retrouve bel et bien la griffe féérique du producteur, cette adresse à mêler les cordes et les séquenceurs pour dessiner une partition aux frontières de la fiction et du réel. 

Une chute abyssale où les différents instruments semblent progressivement se déformer sous la pression, prenant finalement une autre forme et prodiguant d’autres sons. Réalisé par Grégory Wagenheim, le clip de ce nouveau morceau prend d'ailleurs la forme d’une errance matricielle, le périple tronique d’un naufragé virtuel sautant de fenêtres en fenêtres jusqu’à retrouver le grand large. L’aventure ne fait donc que commencer.