Menu
Écouter le direct

Entre house et jazz, le groove dopant de Nikitch et Kuna Maze

Publié lepar Ghislain Chantepie
Nicolas Morant & Edouard Gilbert alias Nikitch & Kuna Maze | Tru Thoughts
Nicolas Morant & Edouard Gilbert alias Nikitch & Kuna Maze | Tru Thoughts

Les deux beatmakers français annoncent la sortie d'un premier album en duo avec le solaire “Hey, This Must Be Deep”.

C’est une belle année qui se dessine pour Nikitch et Kuna Maze. Malgré le contexte sanitaire qui les a cloués loin des scènes à l’instar des autres musiciens, les deux beatmakers maintiennent avec optimisme pour le mois de juillet la sortie d’un premier album en duo qui s’annonce passionnant. Un disque forgé dans une collaboration exemplaire, murie au fil des années en studio comme en live, et qui prétend se dévoiler aujourd’hui au fil d’un long-format couvé par l’excellent label Tru Thoughts.

Il n’a pas échappé, en effet, à la petite maison indépendante de Brighton que Nikitch et Kuna Maze forment désormais une paire de geeks diablement inventive. Repéré sur l’Internet du début des années 2010, Nicolas Morant alias Nikitch était dès cette époque l’un des espoirs de la nouvelle scène électronique tricolore, applaudi notamment pour ses fulgurances footwork jusque sur la scène du Worldwide Festival de Gilles Peterson. Quelques années auparavant, ce natif de Lyon nouait également connaissance avec son comparse Kuna Maze au sein d’une classe de jazz du conservatoire de Chambéry.

Trompettiste de formation, Edouard Gilbert de son vrai nom a lui aussi grandi dans l’authentique bouillon de culture électronique lyonnais. Plus tard, il décida de filer vers Bruxelles parfaire sa production aux confins du rap expérimental et de l’electronica, se faisant disciple revendiqué du label californien Brainfeeder et de son génial fondateur Flying Lotus. Ce mix syncrétique entre anciens et modernes, cette fusion revendiquée des grooves de toutes obédiences assortie d’une vraie culture digging forme aujourd’hui le fil rouge de cet album concocté avec Nikitch et sobrement baptisé Débuts.

Un disque qui prend appui sur deux prologues où les producteurs avaient forgé leurs armes, un premier EP publié en 2018 suivi d’un second l’an dernier baptisé Mush et qui forme le vivier jazz-funk et broken-beat de ce nouveau projet. Entre temps, le duo a partagé les scènes des clubs et des festivals de jazz aux côtés d’un batteur qui leur a inspiré l’énergie du live, injectant cette expérience dans les nouvelles compositions présentes sur ce Débuts bourré de références. 

A la croisée des genres et des époques, en témoigne ainsi le bondissant Hey, This Must Be Deep qui fait office de nouvel extrait dévoilé ce mois-ci. "Une sorte de fusion jazz taillée pour le dancefloor" d'après Nikitch, et qui navigue entre flûtes aiguisées et synthés solaires. Dans cette croisière de groove moderne, on traverse bientôt un jam de beats sans frontière sous le regard lointain du grand poète Gil Scott-Heron auquel le titre du morceau est dédié.