Menu
Écouter le direct

Crammed Discs publie des trésors oubliés de Kinshasa et ses remixes

Publié lepar Guillaume Schnee
Mbuyamba Nyunyi of Sankayi And Kasai All Stars / Vincent Kenis
Mbuyamba Nyunyi of Sankayi And Kasai All Stars / Vincent Kenis

Le double album célèbre la transe Congotronics passée et présente avec quatre sessions inédites gravées en 1978 et les reconstructions électros étourdissantes du producteur Martin Meissonnier.

Dans les années 70 la scène musicale Zaïroise est en pleine ébullition avec une nouvelle génération de musiciens venus de l’intérieur du pays et boostant les musiques traditionnelles avec un cocktail urbain de rythmes frénétiques, de distorsions générées par leurs amplifications bricolées ou de likembés (pianos à pouces) électriques. Producteur et technicien à Radio France, Bernard Treton profite de son séjour à Kinshasa pour enregistrer, sur un Nagra portable, en 1978 quatre groupes de cette scène Konono N°1, Sankayi, Orchestre Bambala et Orchestre Bana Luya.

Une partie de ces sessions allait engendrer l'album "Zaïre: Musiques Urbaines à Kinshasa", publié en 1986 par Ocora. Une musique de fête et de transe boudée par la critique"traditionaliste" de l'époque avant de connaître le succès au début des années 2000 avec notamment l'album Congotronics de Konono N°1 et l'engouement d'artistes comme Björk, CocoRosie, Herbie Hancock, Animal Collective ou Juana Molina. Quarante ans plus tard le label Crammed Discs publie 80 minutes de ces sessions, soit quatre titres, sur la compilation Kinshasa 1978: Originals & Reconstructions.

Martin Meissonnier / Philippe Lévy
Martin Meissonnier / Philippe Lévy

J’étais fasciné par ces musiciens africains quasi-punk qui fabriquaient eux-mêmes leurs micros et jouaient dans la rue devant des faux amplis. Lorsqu’il m’a proposé de faire des remixes à partir des bandes stéréo originales, je n’ai pas hésité, je souhaitais rester au plus près des rythmes et l’esprit de la transe tout en leur offrant un plus gros son, pour les intégrer dans mes DJ sets.

Ancien confrère de France Musique de Bernard Treton dans les années 70, Martin Meissonnier connaît bien ces sessions d'enregistrement et a gagné ses galons de producteur renommé en travaillant sur des albums de Fela Kuti, King Sunny Adé, Don Cherry, Tony Allen, Khaled, Manu Dibango, Yasuaki Shimizu, Haruomi Hosono. Ancien producteur de l'émission tv puis documentariste, il a récemment repris ses activités de DJ ( on se souvient de son set aux Trans Musicales l'an dernier) et redonne vie à cette transe extatique avec quatre remixes de haut vol sur cette double compilation dont les royalties générées seront versées à Médecins Sans Frontières. En marge de cette sortie, Martin Meissonnier vient de dévoiler sa version de 50 minutes du titre Il ne faut pas intervenir :