Menu
Écouter le direct

“Clean and Neat”, le brushing technoïde d’Arnaud Rebotini

Publié lepar Ghislain Chantepie
Clean & Neat | Capture YouTube
Clean & Neat | Capture YouTube

Le producteur hexagonal s’offre une mise en pli électronique sur le sixième clip de sa série « This Is A Quarantine ».

On peut toujours compter sur Arnaud Rebotini. Producteur et musicien multi-casquettes, cet as des claviers a connu la renommée en 2018 avec la sortie du film de Robin Campillo 120 Battements Par Minute dont il a signé l’excellente bande-originale. Couronné par un César la même année, le patron de Black Strobe Records n’a pas cessé depuis d’enchaîner les tournées et les projets jusqu’à se retrouver, comme chacun, confiné aujourd’hui chez lui.

Mais à l’instar de bien des musiciens, Rebotini n’entend pas rester les bras croisés à la maison et partage désormais en ligne chaque semaine un nouveau morceau inspiré de l’actualité, via sa série de clips This Is A Quarantine. Ainsi, après avoir traversé un carnaval acide puis offert une leçon de souplesse techno la semaine passée, c’est au milieu des chevelures d’un salon de coiffure que le producteur le plus gominé de l’Hexagone nous embarque cette fois-ci avec Clean and Neat.

En guise de mise en plis électronique, ce nouveau titre plonge ainsi très vite dans une techno brossée à l’ancienne, avec un beat minimal et tourbillonnant garanti sans cheveu blanc. Une nouvelle fois mis en images par l’Institut national de l’audiovisuel (INA), Clean and Neat puise dans le fond d’archives de l’institution pour illustrer son brushing technoïde avec des coupes au rasoir, des dégradés vintage, et des crêtes punk d’un autre siècle. De quoi vous donner des idées avant la grande coupe du 11 mai…