Steve Shehan "Hang With You"

- naïve
Hang With You

Sur ce huitième album "solo" Steve Shehan se consacre avant tout au hang dont il explore les multiples possibilités dans de très différents contextes, démontrant ainsi les incroyables capacités musicales de cet instrument.

Le compositeur et percussionniste franco-américain Steve Shehan est de retour avec l'album "Hang With You". Le poète de la note et maître des pulsations universelles s’est entouré d'une pleïade d'invités d'horizons et de styles différents. Une musique à découvrir sur la scène de l’Alhambra à Paris le 12 décembre 2013.

Steve Shehan dans son atelier studio des Dahlias

Steve Shehan dans son atelier studio des Dahlias © DR

Sur ce huitième album "solo" Steve Shehan se consacre avant tout au hang dont il explore les multiples possibilités dans de très différents contextes, démontrant ainsi les incroyables capacités musicales de cet instrument composé de deux coupoles métalliques embouties (évolution du Steel Drum de Trinidade). Maître du hang, il a déjà longuement pratiqué cet instrument, inventé à Berne en 2000, avec le Hadouk Trio dont il est membre ainsi qu'avec Rokia Traouré ou Vladiswar Nadishana.

Une fois encore Steve Shehan nous invite a un long voyage musical au 19 escales et peuplé d’invités d’horizons différents comme l’actrice Golshifteh Farahani (Mensonges d’Etat, Syngue Sabour, film inspiré de la vie de l’actrice iranienne et d’un livre Prix Goncourt 2008…), passionnée de Hang qu’elle pratique régulièrement en duo avec Steve, le trompettiste Ibrahim Maalouf ou Didier Malherbe au doudouk, ou encore le chanteur baryton Ugo Rabec, la violoncelliste Charlotte Castellat ou Vladiswar Nadishana, virtuose du ney et de la flute bansuri.

Dans cet album, j’emmène, je confronte le Hang à des cultures, inspirations inattendues, des pygmées du Gabon, des femmes imhagen de Mauritanie, des Malems Sufis ismaéliens afghans à Kaboul, à Cuba, sur une pièce de théâtre à Naples, je le mêle à des palmiers que je joue (dans l’arbre) à Porquerolles ou en Mauritanie, en duo avec une actrice iranienne solaire et inspirée (Golshifteh), un baryton de l’Opéra de Paris, un trompettiste libanais (Ibrahim Maalouf) et même avec des grillons, des grenouilles, des oiseaux, en Sibérie, en Inde, au Maroc au Yemen, etc., avec une rapeuse libanaise et une griotte mauresque, le tout écrit en symbiose avec une instrumentation large et occidentale (piano, cello, violons, cuivres, flûtes, scie musicale,...)”. Album d’explorateur d’un monde désormais “global”, curieux et avide de nouveautés ; le Hang s’inscrit dans cet envouement planétaire. Steve Shehan

Pour le plaisir Steve Shehan au hang et autres percussions avec le Hadouk Trio :

 

Commentaires