Alvin Queen "O.P A Tribute To Oscar Peterson"

- Stunt Records / Una Volta Music
Album jazz de la semaine
O.P  A Tribute To Oscar Peterson
Alvin Queen - Stunt Records

L'ancien batteur du pianiste légendaire fait chanter ses peaux pour son père spirituel.

Né à New-York en 1950, Alvin Queen a grandi à Mount Vernon. A l'âge de 7 ans son frère l'initie à la batterie. A 12 ans, traînant autour des clubs de New York, le petit cireur de chaussures qui avait ses entrées au Birdland, remplace pour quelques morceaux le batteur Elvins Jones auprès de John Coltrane. Pour ne citer qu'eux, il a jouer aux côtés d'Horace Silver, Georges Benson, Pharoah sanders, Bennie Wallace, Tony Flanagan, Art Blakey, Philly Joe Jones, Art Taylor, Dizzy Gillespie ... Sa précision de jeu et son assurance naturelle en font un des meilleurs batteurs de l'histoire du jazz. Installé à Genève depuis 1979, il parcourt le monde avec son art. 

Alvin Queen faisait partie du dernier grand trio d'Oscar Peterson avec le bassiste NHØP. Il entretenait une relation très amicale avec le pianiste. Pour honorer son maître de vie, à 67 ans, il a enregistré au Sweet Silence Studio de Copenhague en octobre 2018, avec deux des plus brillants musiciens danois, le pianiste Zier Romme et le bassiste Ida Hvid. Avec l'album O.P.A Tribute To Oscar Peterson, sorti le 22 mars 2019, le trio revisite le répertoire du pianiste avec générosité. Un vrai message d'amour à cette figure tutélaires du jazz. 

​"Peterson EST l'histoire du jazz" disait volontiers Alvin Queen. Hommage donc à cet homme de défis disparu en décembre 2007 à l'âge de 82 ans. Ce grand pianiste, compositeur et formateur charismatique et créatif n'a jamais cessé de construire des choses nouvelles dans sa musique. Très ouvert et curieux, il a aussi beaucoup soutenu les jeunes musiciens. On le surnommait le bombardier brun du boogie-woogie et le maître du swing pour sa virtuosité et son style éblouissant. Connu notamment pour les trios qu'il a dirigés, notamment avec Herb Ellis et Ray Brown, il a aussi accompagné de grands noms du jazz tels que Louis Amstrong, Dizzy Gillespie, Ella Fitzgerald, Billie Holiday, Stan getz ... Défenseur de l'égalité, il militait contre la discrimination raciale. On se souvient de son Hymn to Freedom, un hommage au mouvement américain des droits civils :

Commentaires