Bill Frisell "Music IS"

- Okeh / Sony
Album jazz de la semaine
Music IS

Le géant de la guitare sort "Music IS", un voyage onirique pour son premier album solo depuis près de 20 ans.

A l'instar de John Scofield et Pat Metheny, Bill Frisell entretient la flamme de la guitare jazz US depuis quatre décennies mais le musicien se distingue par la diversité de son timbre et sa capacité à englober l'ensemble des sonorités de guitare qui peuplent l'imaginaire musical étasunien. Improvisateur lyrique, doté d'une sensibilité mélodique unique, il opère, dans un style d'une grande cohérence aux vertus oniriques, une musique qui réhabilite le caractère métallique des cordes de son instrument, qu'il use ou non d'effets électroniques.

Bien que formé à l'école du jazz, Bill Frisell doit autant (sinon plus) à la pedal steel guitar des musiciens country, au bottleneck des bluesmen, aux distorsions de Jimi Hendrix, aux instrumentistes frustres du folk et du rock'n'roll qui constituent les différents visages de la musique américaine. La douceur de ses attaques et l'expression onirique de sa musique lyrique culminent sur les 16 titres de son dernier album Music Is, son premier enregistré en solo depuis Ghost Town sorti en 2000..   

Jouer en solo est toujours un défi. Pour moi, la musique a toujours été basée autour du fait de jouer avec d'autres personnes. Avoir une conversation. Appel et réponse. Jouer tout seul est un voyage. J'ai du vraiment changer la façon dont je pense. En préparation de cet enregistrement, j'ai joué pendant une semaine à The Stone à New York. Chaque nuit, j'essayais de nouvelles musiques que je n'avais jamais jouées auparavant. J'essayais délibérément de me rester en situation de déséquilibre d'inconfort et d'incertitude. Bill Frisell

Produit par son vieux complice Lee Townsend, Music IS, une contraction de "Music Is Good" le mantra de Frisell, l'album fait revivre d'anciennes oeuvres classiques du guitariste comme Ron Carter, Pretty Stars, Monica Jane, The Pioneers ou Rambler un titre de ses débuts dont il dévoile deux versions splendides. Esthète érudit et maître dans l'art de la mélodie, Bill Frisell présente  aussi quelques nouvelles compositions comme Change in the Air, What Do You Want, Miss You, Thankful ou Go Happy Lucky. Rien ne semble pouvoir nous extraire de ce songe merveilleux, de cette balade en paix dans l'imaginaire lumineux du guitariste pas même les effets de pédales, de boucles ou de riffs saturés. 

Bill Frisell

Bill Frisell © Monica Jane Frisell

Bill Frisell est en concert le 2 mai Le Mans (Yvre Levèque, Abbaye de l’’épeau) dans le cadre du festival d’Europa Jazz. 

Commentaires