Dwight Trible "Mothership"

- Gearbox Records
Album jazz de la semaine
Mothership
Mothership - Illustration Hanzo Schwarz - design graphique Alan Foulkes

Le chanteur californien de spiritual et cosmic jazz sort son nouvel opus le 15 mars.

Le chanteur Dwight Trible est un des parrains de la scène jazz de la côte ouest. Il a collaboré avec tout le monde de Pharaon Sanders à Kamasi Washington en passant par Charles Lloyd, Harry Belafonte, Boby Hutchinson, Horace Tapscott, J Dilla, John Beasley... Son ouverture d'esprit l'amène à surfer sur le jazz, le gospel, le rock, la soul cosmique, comme en témoigne son nouvel album qui sort le 15 mars sur le label Gearbox Records.

Honoré de jouer sur cet album le saxophoniste Kamasi Washington explique pourquoi la musique de Dwight Trible l'inspire depuis ses 15 ans : "Il a une manière unique d’amener un souffle de vie et un sentiment fort dans chaque morceau sur lequel il chante. Sa voix est remplie de puissance, on y sent son âme, une forme de beauté que nous cherchons tous à atteindre, nous autres joueur de cuivre. Merci Dwight de m’avoir permis de participer à ce chef d’oeuvre.”

Dwight Trible est aussi le fameux chanteur du Pharoah Sanders Quartet et le directeur vocal du Horace Tapscott Pan Afrikan Peoples Arkestra, une institution de L.A. très active au sein de la communauté noire de la ville. Il fut aussi un des pionniers de la résurgence actuelle du jazz américain, lorsqu'il dirigeait The World Stage, un collectif d'artistes fondé par le batteur Billy Higgins, situé dans le quartier de Leimert Park, devenu un espace d'art et de performance.

Dwight Trible - Photo I See Colors

Dwight Trible - Photo I See Colors

Pour le militant de la culture noire, sa principale quête d'aujourd'hui est celle du don. Sa musique est amour. Après avoir sorti son tube Love is the answer produit par le célèbre label Ninja Tune et concocté avec des compositeurs hip hop et électro de Los Angeles, en 2017, il travaillait avec le trompettiste Matthew Halsall, figure montante du jazz européen, qui lui arrangeait huit ballades nocturnes. Son nouvel album Mothership est l'occasion de partager son amour pour la transe cosmique, le deep spiritual jazz et la soul messianique avec de grands musiciens comme Kamasi Washington, Mark de Clive-Lowe ou encore Miguel Atwood-Ferguson.

Dwight Trible (voix)
Kamasi Washington (sax ténor) - Maia (harpe)
Marl de Clive-Lowe (piano) - John B. Williams (contrebasse)
Ramses Rodriguez (batterie) - Miguel Atwood Ferguson (alto)
Derf Reklaw (percussion) - Carlos Nino (percussion)

Commentaires