Alexis Avakian "Miasin"

- Diggin Music Prod/Absilone/Socadisc
Album jazz de la semaine
Miasin
Miasin - Alexis AVAKIAN - Pochette de Jérôme Michelletti

Le saxophoniste irrigue magnifiquement le jazz de sa culture arménienne.

Après Digging Chami, sorti en 2014 et sacré album révélation par JazzMag et Hi dream paru en 2016, le Franco-Arménien Alexis Avakian convoque la même belle équipe pour enregistrer son 3ème disque Miasin. Avec le pianiste Ludovic Allainmat, le contrebassiste Mauro Gargano, le batteur Fabrice Moreau, Artyom Minasian au doudouk ou au chevi (flûte traditionnelle), le saxophoniste livre une musique d'orfèvre pleine d'humanité, magnifiée cette fois par la voix prenante du chanteur Miqayel Voskanyan.  

Né à Marseille, capitale de l'immigration arménienne, et bercé par la musique de sa mère, joueuse de Qanûn, Alexis Avakian a commencé son apprentissage musical à 10 ans, au piano et à la guitare, pour finalement choisir le saxophone. Une rencontre avec Archie Shepp l'a dirigé vers le jazz qu'il étudie au conservatoire. En 2006, il s'installe à Paris. Musicien virtuose et lyrique, il développe une identité forte qui n'est pas sans rappeler parfois le jeu d'un de ses maîtres, John Coltrane. 

Alexis Avakian - Phot de Jean-Baptiste Millot

Alexis Avakian - Phot de Jean-Baptiste Millot

Miasin, le titre de son nouveau répertoire, riche des harmonies de ses origines (tar, zurn, doudouk et chevi), signifie "avancer ensemble" et c'est bien la démarche des membres de l'équipe très soudée qui créé un son admirable et une musique à la fois chaleureuse, nostalgique et bouleversante, tout en nuances et en élégance.   

Alexis Avakian Quintet - Photo de Jean-Baptiste Millot

Alexis Avakian Quintet - Photo de Jean-Baptiste Millot

 

Commentaires