Menu
Écouter le direct

Rodolphe Burger présente le clip de "Bleu Bac"

Publié lepar Guillaume Schnee
Rodolphe Burger et Alex Naudet / Photo Ben Pi
Rodolphe Burger et Alex Naudet / Photo Ben Pi

Le musicien nous invite dans sa poésie surréaliste avec une love-song ténébreuse extraite de son sixième album solo "Environs".

En perpétuel mouvement créatif, Rodolphe Burger passe généralement plus de temps sur la route à présenter sur scène ses innombrables projets que chez lui en Alsace. Confiné, l'artiste aurait pu marquer une pause mais l'insatiable musicien en a profité pour continuer de peaufiner son nouvel album solo, Environs, dont la sortie a finalement été calée au 26 juin. C'est depuis ses propres studios, que le chanteur et guitariste a présenté en solo plusieurs titres du successeur de l'album Good, lors d'un Concert à la maison réalisé avec FIP et Arte Concert. Une session live généreuse qui débutait par le titre Bleu Bac dont on peut découvrir la version studio accompagnée d'une vidéo de Fred Poulet :

Le titre Bleu Bac a été co-écrit avec Christophe Calpini pour la musique et avec la poétesse Myriam Boisaubert pour le texte. Cette love-song quasiment pop égrène de savoureuses visions érotico-alimentaires. (Rodolphe Burger)

Sur la vidéo de Bleu Bac, on voit Rodolphe Burger monter sur une scène théâtrale et danser avec Alex Naudet tandis que son double déclame, avec Sarah Murcia, sa poésie surréaliste portée par une pop dissonante et obsédante. Défini par son auteur comme son album le plus libre, Environs, a été enregistré dans son studio Klein Leberau de Sainte-Marie-Aux-Mines, avec Christophe Calpini et Sarah Murcia, compagnons de sa dernière tournée Good.

Rodolphe Burger / Photo Ben Pi
Rodolphe Burger / Photo Ben Pi

L’album comporte quatorze titres dont quatre reprises : Lost and Lookin’ de Sam Cooke, Fuzzy de Grant Lee Buffalo, Ba Ba Boum des Jamaïcans, et Mushroom de Can. Du rock steady à Schubert, dont Burger chante aussi deux lieder issus du Winterreise, cet album ne s’interdit rien, guidé seulement par un principe de bon plaisir. Pour cette libre pérégrination musicale, Rodolphe Burger a convié plusieurs invités, dont Bertrand Belin pour deux titres, le jeune groupe Grimaçe, les voix de Julia Dorner et de Hugues Reip, les musiciens amis Arnaud Dieterlen et Philippe Poirier. L’album se conclut par une version en duo de La Chambre de l'ancien groupe de Burger Kat Onoma avec son ami Christophe qui nous a quittés depuis.