Menu
Écouter le direct

Michel Gondry croque "La Chanson de Prévert" dans un clip poétique

Publié lepar Catherine Carette
Capture d'écran du clip de "La Chanson de Prévert" de Gainsbourg réalisé par Michel Gondry
Capture d'écran du clip de "La Chanson de Prévert" de Gainsbourg réalisé par Michel Gondry

Au trentième anniversaire de la mort de Serge Gainsbourg, le cinéaste donne sa version animée de la célèbre chanson qui fête ses soixante ans.

Le réalisateur de L’Écume des jours, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, The Green Hornet, Soyez sympas, rembobinez et des clips Human Behaviour pour Björk, Around the world” pour Daft Punk, Like a Rolling Stone, pour les Stones ou encore pour Beyoncé ou Kanye West, est passé maître dans l'art d'un langage cinématographique surréaliste toujours emprunt de poésie et de mélancolie. Pour revisiter La Chanson de Prévert, allégorie du temps qui passe et de l'amour qui s'efface au cours des saisons, il a conçu un clip animé artisanal réalisé avec des collages et nous fait suivre le parcours d'une feuille morte virevoltante qui détruit, transforme ou ramène aux temps anciens, tout ce sur quoi elle se pose. 

Michel Gondry, spécialiste du stop motion, utilise cette technique d'animation pour le clip. Entre la prise de chaque image fixe, Il fait faire de minuscules déplacements à des personnages, bâtiments, avions, objets ... pour donner l'illusion qu'ils bougent. 

Dans un teaser posté sur la page facebook officielle de Gainsbourg, le passionné de musique ( ex-batteur du groupe de pop rock français Oui Oui), explique son penchant pour les chansons de Gainsbourg qui d'après lui, ont une profondeur qu’on entend rarement : "Ça a accompagné ma vie, une grande partie de ma vie. La Chanson de Prévert, Le Poinçonneur des Lilas, sont pour moi des chansons très spéciales parce que j'ai grandi avec le  Gainsbourg qui parlait sur sa musique. Je me suis retrouvé plus en arrière dans son répertoire et j'ai vu qu'au départ, il chantait  normalement, avec une voix profonde et personnelle, une voix incroyable, quoi !"

Serge Gainsbourg en 1961- Photo de Stan Wiezniak - Universal Music France
Serge Gainsbourg en 1961- Photo de Stan Wiezniak - Universal Music France

La Chanson de Prévert était tout d'abord destinée à Juliette Gréco qui l'a refusé. Dévoilée par Michèle Arnaud elle revient à son auteur. Elle est écrite en hommage à la chanson Les Feuilles mortes de Prévert, mis en musique en 1946 par Joseph Kosma, pour le film Les portes de la nuit, de Marcel Carné. Elle fait partie du deuxième album du chanteur L'Étonnant Serge Gainsbourg sorti en 1961 qui contient aussi des textes de Victor Hugo, de Gérard de Nerval et de Félix Arvers. Pour utiliser le nom du poète dans sa chanson, Serge Gainsbourg a dû demander une autorisation signée. "Jacques Prévert m’a reçu chez lui, 6 bis, cité Véron. A 10 heures du matin, il attaquait au champagne. Oh la vache, dur ! Je l’ai suivi, pour être poli. () Il m’a dit : " C’est bien mon p’tit gars, très joli "La chanson de Prévert" (...). 

C'est le tout premier clip d’une série de rendez-vous entre les réalisateurs phares du cinéma français et l’œuvre de Serge Gainsbourg. 

Michel Gondry © Ariane Rousselier
Michel Gondry © Ariane Rousselier

Quand j'ai grandi dans les années 70, il y avait deux Dieux à la maison. Duke Ellington et Serge Gainsbourg - Michel Gondry