Menu
Écouter le direct

L'ode à l'amour dans la mort de La Féline

Publié lepar Catherine Carette
La Féline - Photo de Julien Amouroux
La Féline - Photo de Julien Amouroux

La chanteuse dévoile le clip de "Tant que tu respires", un titre sensible qu'elle revisitera le 13 novembre avec l'Orchestre de l'Opéra de Lyon, en ouverture d'une carte blanche avec Bertrand Belin.

L'auteure-compositrice-interprète, guitariste et théoricienne de la musique Agnès Gayraud, œuvrant avec une sensibilité sans pareille sous le pseudonyme de La Féline, nous offre le clip de ce titre habité de tendresse et de tristesse, extrait de son album Vie Future. C'est Sophie Roze, spécialiste dans les techniques de stop-motion, qui en a créé l'animation réalisé sous banc-titre, directement sous la caméra, en papier découpé et en peinture animée. Les images et les paroles de Tant que tu respires évoquent notre condition humaine que rappelle toujours la mort de l’autre, le grand passage, qu’on espère doux mais qui ne l'est pas souvent. En l'écrivant, La Féline a pensé à la chanson Sword Of Damocles sur l’album Magic And Loss de Lou Reed, dans lequel il évoque sans détours le décès d'un de ses amis. Ici, elle laisse partir l'être cher et lui demande "De ne pas pleurer pour nous en bas" lorsqu'il se réveillera dan son lit de l'Au-delà :   

Elle donnera une version nouvelle de cette chanson poignante vendredi 13 novembre, juste après le concert en solo de Bertrand Belin, dans la grande salle de l'opéra, dans le cadre d'une création inédite autour de son répertoire (depuis son premier album Adieu l’enfance jusqu’au récent Vie Future). Elle sera entourée du batteur François Virot, du bassiste Sébastien Dousson et, occasion extraordinaire, d'une section de cordes et de percussions composée de vingt musiciennes et musiciens de l’orchestre de l’opéra de Lyon qui collaborent aux arrangements.   

C’est un peu l’angoisse, avouez, les musiciens de rock qui s’accompagnent d’un orchestre, dans l’idée, c’est ce que j’ai toujours pensé, mais j’ai tort, en tous cas pour cette fois (...)

On en profite pour vous recommander cette incroyable Carte Blanche de La Féline et de Bertrand Belin du 13 au 21 novembre, pour laquelle le duo fait de l’Opéra de Lyon sa maison, de la cave au grenier, en y conviant d’autres artistes vibrants, exaltants et surprenants, chers à leurs cœurs comme Howe Gelb et The Colorist Orchestra ; la joueuse de oud et chanteuse syrienne Wed Bouhassoun ; le compositeur et contrebassiste post-minimaliste anglais Gavin Bryars, ancien jazzman devenu collaborateur de John Cage ou Tom Waits ;  le géant de la musique minimaliste Philip Glass, le splendide guitariste Mocke et la chanteuse Gisèle Pape; Eloïse Decazes et Sing Sing du groupe folk-punk avant-gardiste Arlt, ou encore  le super groupe Mademoiselle de Sofiane Saidi, Rodolphe Burger et Mehdi Haddab, ou encore la productrice aux talents multiples Léonie Pernet ...