Menu
Écouter le direct

Babx offre un regard confiné de ses "Saisons Volatiles"

Publié lepar Catherine Carette
Babx - Les Saisons Volatiles - Babx officiel.com
Babx - Les Saisons Volatiles - Babx officiel.com

Le chanteur et compositeur dévoile un film-album insolite et poétique enregistré avec Yvan Schreck.

David Babin alias Babx nous fait aujourd'hui partager un voyage intérieur, un isolement qu'il s'est imposé lui-même il y a plusieurs années bien avant le confinement. C'était en 2017, dans son petit appartement donnant sur le Parc de Belleville à Paris où il tentait alors une incursion au-delà de la solitude.

Il me vient la nécessité étrange d’écrire un album solo. Le piano et moi, personne d’autre. J’ignore totalement pourquoi (...) Je cherche le sens de cet appel du solo.

Chaque jour, pendant un an, observant par la fenêtre des danseuses chinoises qui effectuent une danse rituelle sur un terrain de basket, il les filme et les fait entrer dans ses chansons. Son appartement devient le théâtre de son monde fantasmé. Il songe à Wyatt, à Daniel Johnston, à Thelonius Monk, à Mal Waldron en scrutant l’arrivée d’un flocon de neige puis d'un bourgeon. Les saisons s'égrènent, les corneilles chantent des airs de karaoké chinois, la rue se prend pour un château hanté, l'été brûle  : 

Babx - Les Saisons Volatiles - babxofficiel.com
Babx - Les Saisons Volatiles - babxofficiel.com

Nous disparaissons dans ton cri de flanelle, notre chambre s'envole et monte vers le ciel. Au dessus de la ville j'entends ton cœur qui bat.

En hiver, la musique de Babx s'étire à pas de loup avec The Snow is dancing. Plus tard, il emmènera Valentine danser dans les particules fines : "Dans ses bras toujours m'étendre. C'est beau, c'est chaud cette neige en hiver"

Au printemps, il descend de sa tour d'ivoire pour rencontrer ses "idoles" et leur proposer de jouer dans le film réalisé en connivence avec l'ami Yvan Schreck. L'extérieur pénètre alors dans son intérieur.

Babx - Les Saisons Volatiles - babxofficiel.com
Babx - Les Saisons Volatiles - babxofficiel.com

Avril 2020, Le temps passe et les journées se ressemblent, alors Babx nous offre jusqu'à la fin du confinement, ses trente sept minutes oniriques prémonitoires pleines d'humanité. : "Me voilà reconfiné mais cette fois nous sommes des milliards  derrière nos fenêtres. Personne sur les terrains de basket sauf les  arbres et les oiseaux. De toute manière je n’y habite plus. J’aimerais croire que ce film et ces chansons leur feront passer le temps.