Avec Calexico, Auren dévoile le titre "Emilio"

Publié lepar Catherine Carette
Auren - Photo d'Ismaël Moumin
Auren - Photo d'Ismaël Moumin ©Autre

La chanteuse française prépare la sortie de "Numéro", un nouvel album produit par le groupe américain.

Après J'ose, son premier disque sorti chez Naïve en 2013 et une tournée de plus de 2 ans, dont quelques dates en première partie de Benjamin Biolay, Alex Beaupain ou Yodelice, Auren poursuit la mise en oeuvre de ses désirs audacieux avec Numéro, un album réalisé par Calexico, écrit chez elle, gonflé au grand air de la Savoie et mis en musique par Romain Galland. Nouvel extrait dévoilé par la chanseuse aujourd'hui, *Emilio * se dévoile comme une longue nuit dans la chambre d'amis, loin du lit et de l'ennui :

C’est en avril 2016 que la connexion s’est faite entre la Française et le groupe américain de rock indé qui mêle rock, blues, jazz, country, électro à des orchestrations de mariachis ou de cumbia colombienne. A l’issue du concert de Calexico à l’Epicerie Moderne de Feyzin, Auren leur fait passer une lettre pleine de sincérité et une maquette de son futur album. La simplicité, la fraicheur de ses nouvelles compositions et de sa voix ainsi que sa présence sans fard, font mouche. Une rencontre de visu avec Joey Burns, le multi-instrumentiste du groupe légendaire et le batteur percussionniste John Convertino, achève de les séduire. C’est dit, ils vont produire son album :

Si Souchon, Berger, Cabrel ont bercé l'enfance et l'imaginaire d'Auren, son univers s'inspire des chansons d'Alex Beaupain, Albin de La Simone, Benjamin Biolay, Johnny Cash …Elle couche toutes les saveurs de sa personnalité sur ce second disque enregistré en Arizona, au pays des cactus et des montagnes rougeoyantes, au Wavelable, le plus prestigieux des studios de la ville de Tucson, qu’affectionne Calexico et bien d’autres groupes ou artistes comme Giant Sand, Howe Gelb , Amos Lee, Tom Russell, Dominique, Charlotte Gainsbourg…

Auren - Photo d'Ismael Moumin
Auren - Photo d'Ismael Moumin ©Autre

" On était sur la même planète, on communiait comme un vrai groupe ", dixit Joey Burns. Fruit d'une magique connivence, les 11 chansons s'enregistrent live. 11 pépites d'or, 11 portraits de femmes qu'Auren admire, qu'elle observe et qui portent chacune quelque-chose d'elle. La baby-doll, l'impatiente ou l'indécise, rebelle ou prête à tout, en amour ou en désamour, lorsque "le tic-tac indique la fin des heures érotiques ", lorsqu'il faut dire l'ennui et "lâcher les chiens, poussée par l'élan du printemps ", lorsqu'on se lasse et qu'on se rend, lorsqu'on s'en remet au vent ou qu'au creux d'un lit bleu de satin, on ferait tout et bien plus encore.