The Doors à l'île de Wight enfin restauré

Le 21 février 2018 par
The Doors à l'île de Wight enfin restauré
Jim Morrison © Estate of Edmund Teske/Michael Ochs Archives/Getty

L'ultime concert filmé des Doors sort le 23 février en Dvd et rend grâce aux musiciens du groupe.

En 1969, The Doors avait manqué un rendez avec l'histoire en refusant de participer à Woodstock. Un an plus tard, le groupe de Jim Morrison était bien en tête d'affiche du Festival de l'île de Wight 1970 avec entre autres The Who, Jimi Hendrix, Joan Baez, Miles Davis ou Procol Harum. Le quartet californien avait sorti l'album Morrison Hotel en début d'année puis en juillet Absolutely Live (excellente compilation nourrie de plusieurs enregistrements de concerts). Pourtant, depuis les incidents et l'arrestation de Morrison au cours du concert de Miami en mars 1969, rien ne va plus : les tournées sont annulées et c'est un King Lezard fantomatique qui se présente sur la scène anglaise du festival à deux heures du matin, dans l'obscurité la plus totale et devant plus de 600 000 spectateurs.

Jim  était comme une casserole d'eau bouillante avec un couvercle sur le dessus. Il ne bougeait pas beaucoup, mais il chantait vraiment fort. John Densmore à Rolling Stone 

Dépressif, usé par l'alcool et les drogues, l'animal musical est discret et ne rugit que par soubresauts ce soir-là. Il réclame aux techniciens une lumière uniquement verte et une scène aussi sombre que possible. Outre sa valeur historique, l'intérêt de ce concert n'est donc pas la performance du chanteur mais bien celle des autres Doors. Au milieu de ce chaos, Robby Krieger, Ray Manzarek et John Densmore livrent une performance impeccable avec quelques solos mémorables comme sur cette version de 13mn du tube Light My Fire, sur Roadhouse Blues, The End ou Break on Through.

Même si les fans du groupe connaissent bien ce concert historique grâce à des versions pirates, cette sortie des Doors Live At The Isle Of Wight 1970 sous forme de film sonne comme un ultime hommage.Le quartet sortit l'album L.A. Woman en avril 1971, mais ne donnera plus que deux concerts : à Dallas puis à la Nouvelle Orléans le 12 décembre 1970, au cours duquel Morrison s'effondrera sur la batterie de Densmore au milieu du show. Le concert anglais a été remonté à partir de la pellicule originale, méticuleusement restauré et remixé à partir des bandes multipistes d’origine par Bruce Botnick, l’ingénieur son et réalisateur historique des Doors. Le concert est accompagné en bonus d’un court-métrage This Is The End réalisé par Murray Lerner. 

Les Who ont joué Tommy ce soir là sur l'île de Wight. Ils ont fait un opéra, nous avons fait une symphonie. John Densmore

Tracklisting :
1) Roadhouse Blues
2) Band Introduction
3) Back Door Man
4) Break On Through (To The Other Side)
5) When The Music's Over
6) Ship Of Fools
7) Light My Fire
8) The End (Medley: Across The Sea / Away In India / Crossroads Blues / Wake Up)

The Doors couv Live At The Isle Of Wight 1970

Commentaires