Retour vers le futur pour Janelle Monáe

Le 23 février 2018 par

Toujours aussi stupéfiante, l’Américaine lève le voile sur son nouvel album avec un clip génial en forme d’uchronie du funk eighties.

Janelle Monáe a l’avenir en bandoulière. Depuis ses débuts avec OutKast en 2006, son premier album en 2010 puis la suite grandiose The Electric Lady trois ans plus tard, cette chanteuse mi-actrice mi-cyborg n’a eu de cesse de puiser dans le meilleur du groove américain pour projeter dans le futur des disques souvent concept et toujours pétris d’intelligence et d’esthétisme.

Quelle belle promesse donc, que le retour annoncé pour le printemps de cette voix palpitante avec un nouveau disque intitulé Dirty Computer. A 33 ans, Janelle Monáe pourrait peut-être finaliser avec cet album son entrée dans la plus haute lignée des grandes artistes afro-américaines. Celle qui avait invité Prince et Erykah Badu au micro sur son dernier album a d’ailleurs décidé de s’inscrire dans un héritage musical classieux avec Make Me Feel, premier extrait dévoilé cette semaine sous forme d’un clip irrésistible.

Janelle Monáe – Make Me Feel

Pour mettre en exergue le R&B dystopique dont elle s'est faite la championne, Monáe emprunte ici au funk eighties ses synthés lascifs et des claquements de doigts entêtants. Un clin d’œil explicite à l’icône Prince qui reste clairement l’une de ses grandes influences. Un titre qui se voit également illustré dans une vidéo pleine de mode, de couleurs, et de chic que n’aurait sûrement pas renié le Kid de Minneapolis. Autre salle, autre ambiance avec le club rap et pourpre de Django Jane, un second titre dévoilé dans la foulée par la chanteuse en forme d'hymne puissant aux femmes noires, là encore dans un clip en pur Technicolor. Beyoncé peut trembler.

 

Commentaires