Orquesta Akokán, l'héritage mambo de Daptone

Le 29 mars 2018 par
Orquesta Akokán, l'héritage mambo de Daptone
Orquesta Akokán / DR

Le label de Brooklyn a réuni à Cuba la crème des musiciens de l'ïle pour une descarga mambo incroyable.

En 1979, le producteur africain Raoul Diomandé et le label national cubain Egrem ont réunit la crème des musiciens de l'île pour graver cinq jours de sessions et descarga (jam sessions) historiques connues sous le nom de Estrellas de Areito, en référence aux mythiques studios Areito de La Havane, centre historique du rayonnement de la musique de l'île depuis les années 40. C'est dans ces même studios que, près de 40 ans plus tard, les producteurs de Daptone ont réalisé leur nouveau projet Orquesta Akokán, mot Yoruba utilisé à Cuba signifiant "du fond du coeur". L'album est à découvrir en écoute intégrale ci-dessous :

Pour sa première incursion dans la musique cubaine, la House of Soul de Brooklyn a réuni un All Stars transgénérationnel de seize musiciens pour une session live dantesque de trois jours qui nous transporte dans le Cuba des années 40 et 50, celui de Benny Moré, Pérez Prado, Arsenio Rodríguez, du contrebassiste Cachao ou d'El Rey Del Timbal Tito Puente qui firent danser la planète entière avec leur mambo explosif. Esthètes du son old school, les magiciens de Daptone ont voulu conserver l'atmosphère et les vibrations des enregistrements de l'époque en faisant appel à l'ingénieur du son des studios cubains José Angel Perez.

Ils ont confié au chanteur cubain José ‘Pepito’ Gómez, exilé depuis 2008 dans le New Jersey, le soin de créer et diriger ce Big Band digne du célèbre club du quartier havanais de Marianao, Le Tropicana, surnommé le Paradis sous les étoiles. José ‘Pepito’ Gómez a fondé le groupe en s’appuyant sur des pointures avec lesquelles il avait déjà travaillé, comme le pianiste César ‘Pupy’ Pedroso de Los Van Van, une section de saxophones composée de membres d’Irakere, et des percussionnistes issus de NG La Banda.

L'album bénéficie aussi de la production de Jacob Plasse, figure du son latin d'aujourd'hui à NYC avec son label Chulo Records et de compositions originales et arrangements classieux du pianiste jazz Mike Eckroth. Les neuf titres de cet Orquesta Akokán sont autant de cadeaux, de célébrations orchestrales de la richesse de cette musique cubaine, bien loin des modes et des clichés.

Orquesta Akokán

 

Commentaires