Okonkolo reviste la Santería cubaine

Le 09 août 2018 par
Okonkolo reviste la Santería cubaine
Okonkolo / Big Crown Records

Abraham ‘Aby’ Rodriguez et son combo se réapproprient les incantations hypnotiques du culte afro-cubain sur l'album "Cantos".

Née sur les terres du Nigeria, du Bénin et du Togo, la religion Yoruba fondée sur le culte des orishas est à l'origine des cultes vaudous caribéens et de la santería cubaine appelée aussi La Regla de Ocha. Arrivés au XVIe siècle avec les esclaves, ces cultes où chaque dieu a sa couleur, se sont développés jusqu'à devenir le centre de la culture afro-cubaine célébrée notamment par les tambours batá que des artistes comme Chano Pozo transporteront plus tard à New York pour les confronter au jazz.

Le percussionniste et prêtre yoruba new-yorkais Abraham ‘Aby’ Rodriguez a décidé de faire revivre les rituels de santería avec le projet Okonkolo. Après Rezos, un premier EP sorti en 2016 sur Big Crown Records, le combo nous ensorcelle avec neuf nouvelles incantations hypnotiques et transcendantales réunies sur l'album Cantos. Fidèles aux rituels de Santería, les tambours (Batá / Coro) sont au centre de toutes les offrandes. Ces percussions traditionnelles et sacrées sont jouées par Rodriguez, Gene Golden et Xavier Rivera tandis que les chants yorubas extatiques sont tenus par Amma McKen, Jadele McPherson et Abraham ‘Aby’ Rodriguez.

Ce voyage spirituel bénéficie de la production et des arrangements  jazz de Jacob Plasse figure du son latin d'aujourd'hui à NYC et producteur du groupe de neo-mambo Orquesta Akokán. Cantos est un hybride musical moderne et palpitant où la transe des percussions et des chants est propulsée par le groove puissant du bassiste Nick Movshon, le tout s’intensifiant avec des orchestrations haletantes conviant saxophones et ensemble de cordes.

Commentaires