À New-York, le Wu-Tang Clan couronné au coin de la rue

Le 06 mai 2019 par
À New-York, le Wu-Tang Clan couronné au coin de la rue
GZA et RZA à Toronto en 2015 | Isaiah Trickey/FilmMagic

Un district du quartier de Staten Island vient de prendre le nom de l’immense groupe de rap.

La décision était connue depuis longtemps, mais tout de même. Samedi dernier à New-York, à l’angle de Targee Street et de Vanderbilt Avenue, plusieurs centaines d’habitants de Staten Island se sont retrouvés autour d’un poteau électrique pour célébrer certains de leurs enfants les plus glorieux. Car ce jour-là, les plaques des rues d'un district ont pris le nom de baptème du Wu-Tang Clan, le mythique collectif hip-hop dont plusieurs membres ont grandi dans ce quartier du sud-ouest de Big Apple.

Parmi ceux-là, les rappeurs Raekwon et Ghostface Killah avaient fait le déplacement pour assister à la cérémonie d’inauguration du premier panneau de rue à leur nom, le tout sous les averses comme sous les applaudissements. Votée à l’unanimité en décembre dernier, cette consécration des autorités new-yorkaises est venue saluer la révolution musicale et culturelle qu’a contribué à façonner sur la côte est, avec quelques autres, la bande fondée par RZA, GZA, et feu Ol’ Dirty Bastard au début des années 90.

"C’est un grand jour qui nous offre l’occasion d’honorer les héros de notre ville natale, les jeunes hommes qui ont placé Staten Island sur la carte du monde.", a salué à cette occasion Debi Rose, conseillère municipale de NYC. "Ils ont surmonté toutes sortes de défis, non seulement pour devenir des artistes hip-hop, mais aussi pour inspirer et défier le monde de la musique."

Et parce que la saga est encore loin d'être terminée, le Wu-Tang pourra célébrer cette consécration en bonne compagnie le 17 mai prochain à Paris, accompagné ce jour-là des autres héros du rap new-yorkais Public Enemy et De La Soul, lors d’un concert tout simplement intitulé « Gods of Rap ».

Commentaires