Marie Davidson, dure comme la techno

Le 26 septembre 2018 par
Marie Davidson, dure comme la techno
Le calme avant la tempête Marie Davidson | Etienne Saint Denis

La productrice québécoise dévoile un nouveau titre frappé tiré de son prochain album ”Working Class Woman”.

Marie Davidson ne rigole pas avec le boulot. Car faire de la musique, oui, est un vrai travail qui comme les autres mérite effort, résilience et bien souvent obstination. La jeune trentenaire montréalaise le sait bien, elle qui a grimpé en une dizaine d’années les marches tortueuses de l’underground électro pour atteindre aujourd’hui la position enviée où ses nouvelles productions sont guettées par-delà les frontières. Et pourtant, au carrefour de la synth-wave congelée et du spoken-word robotique, sans compter bien d’autres collaborations expérimentales, Marie Davidson n’a vraiment pas choisi la voie la plus facile pour séduire jusqu’au label Ninja Tune qui sort le 05 octobre prochain son nouvel album.

Alors oui, on imagine bien que ce Working Class Woman respire un peu de son constat de stakhanoviste endurcie par des nuits passées dans les dancefloors souterrains. Et malgré l'ironie du message, plusieurs titres de son quatrième disque en témoignent comme ce Tunnel central, sorte de club cauchemardesque empli d’ambiances industrielles et haletantes. Dure, la musique de Marie Davidson l’est sûrement devenue de plus en plus au fil de son cheminement musical en solo. Moins de synthés, moins de psychédélisme aussi qu’avec Essaie Pas, le duo expérimental fantasque qu’elle propulsait avec son conjoint français Pierre Guerineau sur le label DFA, maison-mère de James Murphy.

Et pourtant, le rythme et la séduction ne manquent pas, bien au contraire, dans la techno froide et parlée qui forge l’essentiel du prochain disque de la Canadienne. Avec sa voix glacée domptant des beats de plus en plus crus, Davidson offre parfois une lointaine réplique à l’electroclash martial de la Parisienne Miss Kittin. L’entêtant Work It, mis en ligne cette semaine, est fait de ce bois dur et abrasif, presque menaçant même à l’égard de ceux qui ne suivraient pas ses conseils de survie : « Tu veux savoir comment je m’en tire toujours ? Je travaille, tout le putain de temps ». Les forçats de la techno sont prévenus.
 

Marie Davidson cover album

"Working Class Woman", nouvel album de Marie Davidson, est atttendu le 05 octobre sur le label Ninja Tune.

Commentaires