Les squelettes dansants de EELS

Le 06 avril 2018 par

Le songwriter californien sort un douzième album somptueux accompagné du clip animé de "Bone Dry".

Il a beau se cacher derrière l'initiale E ou le nom de son projet Eels, Mark Oliver Everett est devenu en plus de vingt ans de carrière l'un des plus grands songwritter et musicien de l'indie rock US. Quatre ans après l'album The Cautionary Tales of Mark Oliver Everett, qu'on avait cru être le dernier, Eels revient en apothéose avec The Deconstruction (Sélection Fip). On y retrouve toute la richesse créative de ce mélange efficace de rock expérimental et pop orchestrale dans un album aux paroles étonnamment optimistes à l'heure de l'Amérique anxiogène de Donald Trump. Un contrepied heureux pour un album moins noir plus apaisé et tout aussi excitant qui recèle tout de même quelques petites pépites nerveuses comme ce Bone Dry dont le clip sort en même temps que ce nouvel album de Eels. Une vidéo animée en stop-motion réalisée par Sofia Astrom et l'équipe de Starburns Industries où l'on suit un squelette dans une quête pour récupérer son coeur volé.

eels (Mark Oliver Everett) / Photo Gus Black

eels (Mark Oliver Everett) / Photo Gus Black

Eels est en concert le 9 juillet à L'Olympia (Paris).

Commentaires