Les oubliées de Bertrand Belin dans les "Nuits Bleues"

Le 23 janvier 2019 par

Le chanteur sort "Persona" le 25 janvier, un sixième album magistral de poésie pop rock élégante et brûlante.

En 2015 Bertrand Belin sortait son cinquième album Cap Waller et s'imposait définitivement comme l'un des meilleurs auteurs-interprète du paysage français avec ses textes elliptiques déclamés nonchalamment de sa voix grave sur une musique rock éthérée. L'artiste de Quiberon, parisien d'adoption, chante avec distance la rupture, chronique avec tendresse et humanité la solitude des oubliés et des déclassés du tumulte urbain. En ce début d'année il publie simultanément son 3ème roman Grands carnivores (chez POL) et son nouvel album Persona le 25 janvier sur le label Cinq7. Sans cesse en mouvement, Bertrand Belin a aussi signé la musique du film et joue dans Ma vie avec James Dean de Dominique Choisy.

Je n’ai pas envie d’enfermer mes chansons, leur ambiguïté est volontaire, dit Belin. Mes personnages ne sont jamais déclarés, ils flottent dans un monde sans vrai rebord, on ne sait pas leur âge, leur sexe, comment ils sont habillés, à quelle société ils appartiennent”. Bertrand Belin

Bertrand Belin

Bertrand Belin © Bastien Burger

Pour mettre en image le magnifique titre Nuits Bleues, Bertrand Belin a fait appel à la réalisatrice Hannah Rosselin qui déclare : « Nuits bleues est un film sur l’errance nocturne d’une femme enceinte. Habitant à Château Rouge depuis presque quatre ans, j’ai voulu rendre hommage aux femmes de mon quartier, trop souvent dénigrées. Je me suis inspirée de cette réalité qui est la leur, en essayant d’y mêler l’univers très fort de Bertrand, tout en gardant en tête de leur rester fidèle, donc légitime. Nuits bleues aurait pu mettre en scène une énième femme blanche dans un décor pop et branché, ma volonté première est d’aller à l’opposé de ces schémas dans mon travail.
Je veux parler des antihéros et des oubliés.
». 

Un titre à l'image de ce nouvel album de poésie brute, une chronique douce amère de notre société, alternant avec classe les tensions et les silences, les nappes cristallines des claviers de Thibault Frisoni et l'urgence de la rythmique de Tatiana Mladenovitch).

Bertrand Belin est en concert le 11 avril à l’Olympia à Paris. Retrouvez toutes ses dates de concerts ▶

Bertrand Belin couv

Commentaires