Les chansons de campagne de Sammy Decoster

Le 17 avril 2018 par
Les chansons de campagne de Sammy Decoster
Sammy Decoster - Photo de Samuel Lebon

Le troubadour vit et chante un folk-rock des grands espaces inspiré par la nature.

Depuis quelques années le chanteur, auteur-compositeur, guitariste et réalisateur Sammy Decoster parcourt les chemins de montagne et de forêts au sein du duo Facteur Chevaux né en 2015 dans un petit village de la Chartreuse. Mais en solo, son écho avait disparu depuis son premier album Tucumcari en 2009 (chez Barclay), une bouffée d'air pur qui manquait au paysage de la chanson française. Le 12 janvier 2018, le troubadour sortait un 45 tours avec les titres L'homme sans voix et De glace, en préfiguration de son nouvel album Sortie 21 dévoilé à la fin du mois de mars.

L’enregistrement de Sortie 21 débute pourtant dès 2013 sur bande magnétique, à Tucson dans le studio de Jim Waters (The Little Rabbits, Sonic Youth, Jon Spencer Blues Explosion..) avec notamment la crème des musiciens du Giant Sand du grand manitou du desert-rock Howe Gelb. Bercé par les Shadows, les Platters... Sammy Decoster a gardé son amour de jeunesse pour la musique des années 50. D'où le choix d'une grosse caisse de fanfare, des réverbes à plaques et d'un micro à ruban qui donne de la patine à sa voix profonde, bigrement séduisante. Et le temps a fait son oeuvre.

Quelques années et d'autres aventures ont été nécessaires pour boucler son disque en France, comme il le rapportait en février dernier au magazine Les Inrockuptibles : "Je me suis dit qu’il fallait mieux pour moi prendre des chemins de traverse. Voir des belles choses et faire des rencontres avec les gens. Aujourd’hui, faut vraiment trouver une logique qui corresponde à ton projet. La mienne, ça a toujours été la nature et la rencontre avec le public."  En couverture, sa petite famille, sous le ciel de Camargue, grâce à qui il est aujourd'hui un artiste et "un père amoureux":

Sortie 21 - Pochette et photo réalisées par Samuel Lebon

Sortie 21 - Pochette et photo réalisées par Samuel Lebon

Le beu brun ténébreux est comme un loup qui attend que la lune se lève pour partir vers d'autres cieux. "Je fuyais pour l'amour du ciel, vérifiais le contour de mes ailes". Et toujours il revient à l'appel de cette voix qui résonne dans la montagne et le guide chez lui. "Ah si je pouvais perdre, ne serait-ce qu’une fois, l’envie de repartir déjà".

"Tu ressembles à mes nuits sans lune et sans sommeil. Je t’aimerai à jamais, à jamais mais en rêves".  Extrait de la chanson Les carillons de l'automne

Sammy Decoster sera en concert le 3 mai 2018 au CentQuatre à Paris.

Commentaires