Le temps et la mémoire folk de Laish

Le 13 avril 2018 par
Le temps et la mémoire folk de Laish
Laish (Daniel Green) / photo Daniel Harris

Le songwriter et chanteur anglais sort "Time Elastic", un quatrième album folk en forme de journal intime.

Originaire de Brighton, c'est sur la côte anglaise que le songwriter et multi-instrumentiste Daniel Green a fait ses débuts en 2008 avec son projet Laish. Il brille alors au sein de The Willkommen, collectif réunissant le meilleur de la scène folk alternative du coin avec des membres de The Leisure Society, Noel and Adrian, Laura Marling ou Shoreline. En 2016, il se faisait connaître de l'autre côté de la Manche avec Pendulum Swing, un troisième bijou pop folk un rien mélancolique, ensoleillé par une ironie très british et des mélodies raffinées. Sur sa quatrième oeuvre Time Elastic, Daniel Green confirme tout son talent de conteur folk et nous captive par sa capacité à retranscrire les émotions du quotidien avec la douceur et l'ingéniosité de ses harmonies et la grâce de ses mélodies.

A la manière de dix épisodes d’une petite série dramatique, mon intention était de surprendre l’auditeur, de le tenir en haleine. J’avais la volonté de dénuder les compositions, mais au fil du processus d’écriture et des sessions d’enregistrement, l’ajout de choeurs, de cuivres, de cordes, s’est installé comme une évidence. Daniel Green 

Sur ce Time Elastic, enregistré à Brighton avec Tim Bidwell (Peggy Sue, Fink, Jennifer Left…), l'artiste, aujourd'hui londonien, joue avec nos émotions comme avec son immense palette vocale, changeant de rythme et d'atmosphère sur chacun de ses contes musicaux aux allures de journal intime. Au gré de ses humeurs, il alterne magistralement de douces ballades folk rêveuses (Love is Growing, The Fox) et bucoliques (Sand is shifting) avec des envolées pop irrésistibles comme sur Dance to the Rhythm ou Time Elastic. Chaque écoute révèle toute la subtilité de ses orchestrations et la puissance de ses chansons à la beauté éthérée, propulsant cette oeuvre vers les sommets de la scène folk actuelle. 

Je souhaitais explorer la relation entre le temps et la mémoire’ explique Danny Green. ‘Comment certains événements, douloureux ou extatiques, peuvent rester ancrer en nous ; comment la vie peut apparaitre, comme une succession de scènes, parfois répétitives. Apprenons-nous de nos erreurs ? Daniel Green - Laish 

Laish est en concert :
le 25.04: BORDEAUX / Le Rocher de Palmer
le 26.04: ST MACAIRE / La Belle Lurette
le 27.04: ARTHEZ-DE-BEARN / Le Pingouin Alternatif
le 02.05: PARIS / Petit Bain

Commentaires