Le sorcier de La Nouvelle-Orléans Dr. John est mort

Le 07 juin 2019 par
Le sorcier de La Nouvelle-Orléans Dr. John est mort
Dr. John à New York en 2015 / Bobby Bank/WireImage/ Getty

Le légendaire pianiste s’est éteint jeudi 6 juin à l’âge de 77 ans, à la suite d'une crise cardiaque

Toute sa vie le chanteur, pianiste et guitariste a perpétué et fait vivre l'héritage musical métisse de NOLA. Véritable incarnation de la créativité débridée et de la richesse du patrimoine musical de la ville, Malcolm John Rebennack dit Dr. John a créé une oeuvre aussi personnelle que visionnaire en mêlant les pulsations vaudous de sa Nouvelle-Orléans natale au zydeco, au blues, au jazz, au boogie woogie, au rock psychédélique ou au funk.

Intronisé au Rock and Roll of Fame en 2011, Dr. John est l'héritier d'artistes comme James Booker, Earl King ou son mentor Professor Longhair dont il disait qu'il était "l'ange gardien des racines de la musique de New Orleans". Avec sa voix rauque typique, "The Night Tripper" chantait en anglais ou en créole, il était l'âme et l'ambassadeur extravagant de Crescent City et avait été célébré en 2017 par la crème des artistes américains sur le live The Musical Mojo of Dr. John : Celebrating Mac & His Music.

Né le 20 novembre 1941 à La Nouvelle-Orléans, Malcolm John Rebennack grandit dans un environnement musical, bercé par le jazz de King Oliver et Louis Armstrong. Grâce à son père disquaire, il peut assister à des séances d'enregistrement de Little Richard et Guitar Slim et côtoie très tôt la crème des musiciens de la ville. Il rencontre à 13 ans celui qui deviendra son mentor, le bluesman flamboyant Professor Longhair puis travaille avec James Booker et Earl King. Durant une fusillade à Jackson, dans le Mississippi il perd un doigt et délaisse progressivement la guitare au profit du piano.

Ll'artiste a longtemps lutté contre son addiction à la drogue qui l'a conduit pendant deux ans dans un pénitencier du Texas. Libéré, il s'installe à Los Angeles et se crée son personnage vaudou "Dr. John, The Night Tripper". Il enregistre pour Sonny & Cher, Canned Heat ou Frank Zappa and the Mothers of Invention avant de sortir son album Gris-Gris (1968) puis Babylon (1969), premières étapes de sa célèbre fusion de blues, boggie, jazz, rock psyché, R&B et funk. Un cocktail qu'il va développer dans les années 70 sur les albums Dr. John's Gumbo et In the Right Place, produit par son ami pianiste Allen Toussaint et enregistré avec The Meters.

Sideman de luxe, Dr. John a enregistré avec les Rolling Stones, Mike Bloomfield, Van Morrison, Leon Redbone, Donald Harrison, B.B. King, Marcus Miller... Il enregistre des albums en hommage à ses héros Duke Ellington, Johnny Mercer et Louis Armstrong sur Ske-Dat-De-Dat: The Spirit of Satch. En 2012, il rencontre Dan Auerbach des Black Keys qui produit son album Locked Down. Ardent défenseur de sa ville, John Rebennack s'est beaucoup investi au moment de la tragédie de l'ouragan Katrina ou en 2010 lors de la marée noire en Louisiane provoquée par l'explosion d'une plate-forme pétrolière. Dr. John a été célébré dans la série Treme, en guest dans quatre épisodes et en 2017 sur le double album live The Musical Mojo of Dr. John : Celebrating Mac & His Music. Le sorcier des bayous a rejoint les légendaires pianistes de sa ville comme Fats Domino, Professor Longhair et Allen Toussaint.

Commentaires