Le rêve américain du Kenyan J.S. Ondara

Le 02 janvier 2019 par
Le rêve américain du Kenyan J.S. Ondara
J.S. Ondara / Photo Josh Cheuse

L'artiste sort son premier album "Tales of America", un pur bijou folk contant le parcours d’un immigré dans les turbulences actuelles des États-Unis.

Natif de Nairobi, J.S. Ondara a appris l'anglais seul en écoutant à la radio des groupes comme Nirvana, Pearl Jam ou Radiohead. Il commence à chanter et à écrire des chansons et se trourne vers la musique folk en découvrant l'album Freewheelin de Bob Dylan, puis les oeuvres de  Neil Young, Damien Rice ou Ray LaMontagne. En 2013, l'artiste s'installe à Minneapolis, chez une tante et commence à accompagner ses textes sur une veille guitare trouvée. Il poste plusieurs vidéos et sort quelques titres sur un EP autoproduit. Repéré par un radio locale , il signe chez Verve et s'appête à sortir son premier album Tales of America le 1er février.

Avec sa voix incroyable, on pense immédiatement à Michael Kiwanuka, J.S. Ondara nous embarque dans une longue ballade folk acoustique sur laquelle on pourra entendre quelques invités comme Andrew Bird ou Joey Ryan de The Milk Carton Kids. Produit par Mike Viola, l'album est un témoignage puissant sur le parcours d’un immigré confronté aux périodes de turbulences sociales et politiques de son pays d'adoption, et jetant un regard un rien ironique sur cette notion populaire de «rêve américain».

Après avoir parcouru les États-Unis en première partie de Lindsey Buckingham (Fleetwood Mac), J.S Ondara est en tournée et sera en concert le 24 janvier au Point Ephémère à Paris.

Commentaires