Le malombo groove de Thabang Tabane

Le 31 août 2018 par
Le malombo groove de Thabang Tabane
Thabang Tabane / Photo Lidudumalingani Mqomboth

Le percussionniste sud-africain propose dans son premier album "Matjale" une lecture contemporaine et spirituelle du Malombo.

L'an dernier le label indépendant sud-africain Mushroom Hour Half Hour nous faisait découvrir le chanteur et guitariste Sibusile Xaba, en publiant son double album Open Letter to Adoniah / Unlearning. Dans la lecture contemporaine et spirituelle des musiques traditionnelles de son pays, l'artiste était accompagné par le percussionniste Thabang Tabane. Ce dernier signe sur le même label son premier album Matjale attendu le 14 septembre. Thabang Tabane perpétue ici le malombo en le modernisant avec un sens du groove instinctif  comme sur ce titre explosif Richard, un hommage au bassiste camerounais Richard Bona.

Le titre Matjale fait référence à sa grand-mère, car pour l'artiste la musique est affaire d'héritage. Son père, le guitariste Philip Tabane, fut l'un des créateurs du Malombo, un genre musical basé sur la percussion du même nom accompagnée notamment d'une guitare jazz, né dans les années 60 dans le township de Mamelodi, aux abords de Prétoria. Une réponse créative et révoltée au jazz occidental, populaire dans l’Afrique du Sud de l’apartheid, qui résonna jusqu'aux oreilles de Miles Davis qui l'invita à jouer avec lui, sans succès.

Thabang Tabane / Photo Lidudumalingani Mqomboth

Thabang Tabane / Photo Lidudumalingani Mqomboth

Dans son album, Thabang Tabane offre une vision spirituelle et contemporaine du malombo et de ses différents courants. Ses rythmiques intenses et répétitives comme ses déclamations lyriques et engagées sont soutenues par les lignes de basse de Thulani Ntuli et de guitare de Sibusile Xaba, le tout baigné dans un halo mélodique irrésistible.

Pour moi, la musique n’a rien à voir avec ce que tu joues. Ma grand-mère était musicienne mais ne jouait aucun instrument. On pouvait entendre de la musique dans la façon dont elle nous disait des choses. Si on avait l’oreille musicale, on pouvait retranscrire ses histoires en musique. Thabang Tabane

En juillet, le label Mushroom Hour Half Hour dévoilait le titre Nyanda Yeni accompagné d'une vidéo dans laquelle le réalisateur StraitJacket Tailor délivrait un montage explicite d'images d'archives datant de l'époque ségrégationniste de l’Apartheid.

Thabang Tabane couv Matjale

Commentaires