Le jazzman Didier Lockwood est mort

Le 18 février 2018 par
Le jazzman Didier Lockwood est mort
Didier Lockwood en Live à Fip à la Maison de la Radio en 2015 | RF / Abramowitz

Le grand violoniste vient de disparaître brutalement à l'âge de 62 ans.

Le grand violoniste de jazz Didier Lockwood est mort dimanche d'une crise cardiaque à Paris à l'âge de 62 ans, laissant un grand vide sur la scène musicale bien au-delà des frontières de l'Hexagone.

"Son épouse, ses trois filles, sa famille, son agent, ses collaborateurs et sa maison de disque ont la douleur de faire part de la disparition brutale de Didier Lockwood dans sa 63ème année", a indiqué son agent dans un communiqué publié dimanche soir. Il avait participé à un concert la veille au soir au bal Blomet, une salle de jazz parisienne.

Considéré comme son fils spirituel par l'ancien accompagnateur de Django Reinhardt, Stéphane Grappelli, Didier Lockwood était un grand représentant du jazz français à l'international, à travers une carrière rythmée par près de 4.500 concerts et plus de 35 enregistrements.

A écouter : Live à Fip 40 ans de JMS avec Didier Lockwood

Né à Calais le 11 février 1956 dans une famille franco-écossaise, fils d'un professeur de musique, il avait débuté l'apprentissage du violon à l'âge de 7 ans et s'était intéressé très tôt à l'improvisation grâce à son frère aîné Francis, pianiste de jazz.
A 17 ans, Didier Lockwood avait fait ses débuts au sein de Magma, alors le groupe phare du rock progressif en France.

Il a ensuite occupé le paysage à travers de nombreux projets et rencontres, dans divers styles: jazz-fusion électrique, jazz acoustique, jazz manouche, jazz et musique classique. Au cours de sa carrière, il a créé deux opéras, deux concerti pour violons et orchestre, un concerto pour piano et orchestre, des poèmes lyriques et bien d'autres pièces symphoniques, sans oublier des musiques de films.

Didier Lockwood avait entamé une tournée pour présenter son dernier album Open doors, sorti en novembre 2017 et enregistré avec André Ceccarelli, Romain Antonio Farao, et Darryl Hall.

A lire aussi : notre chronique de Open Doors, album jazz de la semaine

De nombreuses personnalités du monde musical et politique ont réagi à l'annonce du décès de ce grand violoniste :

Commentaires