Le jazz cosmique de Ilhan Ersahin's Istanbul Sessions

Le 25 mai 2018 par
Le jazz cosmique de Ilhan Ersahin's Istanbul Sessions
Ilhan Ersahin &Istanbul Sessions / Nublu Records

Le saxophoniste revient avec sa formation stambouliote pour un quatrième album captivant et invite Erik Truffaz, Ibrahim Maalouf, Nils Petter Molvaer.

Artiste touche à tout le saxophoniste Ilhan Ersahin, patron du label Nublu Records et fondateur de Wax Poetic, est un acteur majeur de l'underground new-yorkais depuis les années 90 avec ses eplorations musicales multiculturelles. D'origine turque par son père et né en Suède, le musicien a très vite développé une approche universelle dans son jazz hybride et s'est naturellement confronté à la richesse de la musique modale des bords du Bosphore. En 2008 il créé la formation Istanbul Sessions aux côtés du contrebassiste Alp Ersonmez, du batteur Turgup Alp Bekoglu et du percussionniste Izzet Kizil.

Le quartet, a développé toujours un peu plus son univers musical propulsant son jazz dans une fusion cosmique de musiques électroniques, de rock progressif et d'envolées orientales. Un vocabulaire jazz qui semble avoir atteint les confins de la créativité du groupe sur ce quatrième album Solar Plexus bien aidé par le travail fantastique du musicien originaire de Brooklyn Dave Harrington, moitié du duo Darkstar aux côtés de Nicolas Jaar. Déjà présent dans le premier album d'Istanbul Sessions, le trompettiste Erik Truffaz vient compléter un casting d'invités en or avec Nils Petter Molvaer, Ibrahim Maalouf, Arto Tuncboyacian… Certains parleront de musique spirituelle, de voyage cosmique ou de transe hypnotique. Qu'importe, cette oeuvre d'une audace créative fascinante est tout cela et plus encore. L'album s'écoute en boucle avec ses tempêtes rythmiques galactiques apaisées par des moments de grâce en apesanteur.  

Ilhan Ersahin's Istanbul Sessions est en concert le 7 juin au Café de la Danse dans le cadre du Paris New-York Heritage Festival avec Erik Truffaz et Brian Jackson.

Commentaires