Le hula hoop trippy de Khruangbin

Le 30 mars 2018 par

L’improbable trio texan dévoile une vidéo pleine de cool pour son tube « Evan Finds the Third Room ».

Ne vous fatiguez pas à chercher comment prononcer leur nom car la question agite toujours les spécialistes. Khruangbin, c’est Laura à la basse, Mark à la guitare, et Donald à la batterie. Mais près de 4 ans après avoir surgi sur les Internets, on continue finalement à se demander d’où peuvent bien sortir ces 3-là.

Première influence revendiquée par ce trio globe-trotteur : des K7 de funk thaïlandais des années 70, écoutées en boucle lors de leurs vadrouilles sur les routes de l’immense Texas, et qui auraient guidé leur premier disque The Universe Smiles Upon You publié en 2015. Plus sûrement, on est marqués aujourd’hui par le mélange des genres qui s’échappe du petit frère Con Todo El Mundo sorti en janvier dernier, un carrefour psychédélique mêlant les mirages d’un western désertique au parfum sonore d’un Orient XXL qui s'étendrait jusqu’à l’Asie.

L’aspect répétitif de leurs compositions apparait souvent à double-tranchant : elle sert Khruangbin lorsqu’elle agit par effet d’infusion, alors que l’esprit est emporté par le vagabondage propre à la transe qui s’échappe de leur musique. Elle lasse aussi parfois lorsque l’effet de lancinance prend le dessus et au final agace.

Car oui, les Khruangbin aiment planer, beaucoup même, comme sur le tendre August 10 porté par une basse gourmande. Cette basse est d’ailleurs l’une des clefs de l’oscillation permanente qui se dégage de cet album, un outil idoine pour offrir une torsion spatiale aux compositions essentiellement instrumentales du trio texan. Murmures, chœurs feutrés et lointains, le chant reste bien discret sur ce disque, en arrière-plan des vapeurs psychédéliques du groupe.

C’est pourtant lorsqu’il se renforce et que tout s’accélère que le groupe atteint son acmé, comme sur l’irrésistible Evan Finds The Third Room, dont les samples et les cordes entêtantes en font un hit en puissance. Et ce n’est pas cette Chinoise radieuse et son hula hoop imaginaire qui pourront vous dire le contraire.

Par: Ghislain Chantepie

Commentaires