Le groove satiné de Stimulator Jones

Le 19 mars 2018 par

La nouvelle signature du label Stones Throw dévoile deux titres de RnB moelleux extraits de son premier album.

Son blaze sonne comme celui d’un aventurier sur le retour, une relique de l’ancien temps reconvertie dans le coaching personnel. Et pourtant, si d’aventure il en est bien question avec Stimulator Jones, c’est plus sûrement d'une chevauchée groovy dont on devrait parler aujourd'hui. Le titre de son premier album à paraitre le mois prochain ne trompe d'ailleurs pas : Exotic Worlds and Masterful Treasures évoque ainsi autant les Aventuriers de l’arche perdue qu’une promesse de pépites sonores en provenance de terres chaleureuses.

Dernière découverte du respectable label californien Stones Throw, Samuel Lansford aka Stimulator Jones n’a pas grandi à LA mais sonne comme si. A l’image de son nouveau comparse de label Mayer Hawthorne, ce natif de Roanoke en Virginie puise dans cette grande caverne d’Ali Baba que constituent les 30 Glorieuses du RnB américain pour filer sa propre variation d’une soul des plus moelleuses. 

C’est ainsi bien la direction que laissent ainsi entendre les quelques extraits de son prochain album que le label de Peanut Butter Wolf a choisi de distiller en ligne ces dernières semaines. Alors que Need Your Body mis en ligne l’an dernier sucrait la voix de Stimulator Jones au point d'évoquer R. Kelly, Soon Never Comes est une ballade plus rythmée et infuse avec réussite la soul de l’Américain dans une basse hip hop de bon augure.

Quant à Give My All, ses cloches, sa basse funky et ses vapeurs RnB l’inscrivent directement dans la lignée d'un funk-pop eighties le plus langoureux (et le plus synthétique) qui soit. Une belle promesse pour un premier disque où Jones (appelons-le ainsi) affirme aussi ses compétences de musicien, en jouant tous les instruments de ses chansons. La chasse aux trésors commence bien.

Commentaires