Le cri de guerre d’Anna Calvi

Le 06 juin 2018 par

La rockeuse anglaise casse les genres dans le premier single de son nouvel album « Hunter ».

Anna Calvi, sa voix, et les riffs de sa Fender Telecaster. La puissance qui se dégage de cette équation rock a fait vibrer beaucoup de scènes depuis la sortie de son premier album il y a 7 ans. On l’a d’abord élevée à ses débuts en relève prometteuse de sa compatriote PJ Harvey. On a plus tard associé son parcours à celui – honneur suprême – de Patti Smith. Au final, tout ça n’a plus grande importance. Anna Calvi est bel et bien devenue une artiste entière qui n’a plus besoin de comparaison.

Les premières notes de son prochain album Hunter confirment cette impression. Quatre ans après avoir partagé le studio avec David Byrne, l’Anglaise dévoile aujourd’hui le premier extrait d’un disque qui va revendiquer l’ubiquité humaine derrière la séparation des genres. Don't Beat the Girl out of My Boy est un slogan queer à l’envers, où  la chanteuse enrage contre les stéréotypes et les normes qui conditionnent les garçons et les filles dès l’enfance.

Anna Calvi

Musicalement, ce nouveau simple est un vrai shoot de rock avec ses guitares franches, sa grandiloquence parfois, et la sensibilité brute, toujours, qui se dégage de la voix d’Anna Calvi. Enregistré entre Londres et Los Angeles, Hunter a rassemblé le groupe habituel de la chanteuse accompagnée sur certains titres d’Adrian Utley (Portishead ) aux claviers et de Martyn Casey (The Bad Seeds) à la basse.

« L’intention de ce disque est d’être primaire et beau, vulnérable et fort, être le chasseur et la proie. » Anna Calvi

Hunter, le nouvel album d’Anna Calvi, est attendu le 31 août prochain sur le label Domino
 

Commentaires