Le chant du sud de Charles LLoyd et Lucinda Williams

Le 20 juin 2018 par
Le chant du sud de Charles LLoyd et Lucinda Williams
Charles Lloyd & The Marvels + Lucinda Williams / Dorothy Darr

Le saxophoniste et son quartet The Marvels invitent la chanteuse country blues sur l'album "Vanished Gardens". Sublime !

Le jazzman Charles Lloyd est né à Memphis dans le Tennessee, la chanteuse country blues Lucinda Williams vient, elle, de Lac Charles, en Louisiane. Outre un farouche engagement politique humaniste commun, ce sont ces racines sudistes et un amour profond pour la richesse du folklore de ces États qui ont réuni les artistes. Depuis deux ans, ces deux monuments de la musique américaine s'invitaient régulièrement sur scène comme en novembre 2016 avec une cover presque liturgique, toute en tension de la protest song de Bob Dylan Masters Of War.

A 80 ans, le saxophoniste, flûtiste, compositeur et grand mystique du jazz Charles Lloyd s'est une nouvelle fois associé au quartet The Marvels composé des guitaristes Bill Frisell et Greg Leisz, du batteur Eric Harland et du bassiste Reuben Rogers. Il a  invité celle qu'il considère comme une grande "poète du sud" sur cinq titres de l'album Vanished Gardens attendu le 29 juin sur Blue Note.    

J'ai travaillé avec de nombreux poètes comme Lawrence Ferlinghetti, Charles Bukowski... Lucinda est une poète, une voix américaine. Son son est comme un baromètre émotionnel, il tourbillonne dans la tempête et parfois il est doux et pur comme une brise du Sud portant le parfum enivrant de magnolia. Elle est une chroniqueuse extraordinaire de la condition humaine. Charles Lloyd 

Plusieurs artistes prestigieux comme Willie Nelson ou Norah Jones viennent prêter leur voix à l'album Vanished Gardens, mais c'est bien l'association Lloyd-Williams qui fait merveille ici. En grand esthète et mystique du jazz, Charles Lloyd bouscule depuis plus de 50 ans les codes du genre et multiplie les expériences. Avec la chanteuse il a trouvé une muse et un son parfait, comme sur We've Come Too Far To Turn Around, un gospel profond et bouleversant écrit par Lucinda Williams.

Charles Lloyd

Charles Lloyd © Dorothy Darr

L'alchimie est aussi à son sommet sur des reprises de titres de Williams Dust, Ventura, Unsuffer Me ou Angel de Jimi Hendrix. Dans ces "Jardins disparus" les titres vocaux croisent les pistes instrumentales dont trois pièces originales de Lloyd, une reprise de Monk's Mood de Thelonious Monk et de Ballad of The Sad Young Men popularisé par Roberta Flack.   

Charles Lloyd-couv Vanished Gardens

Commentaires