La grâce pop folk de Villagers

Le 09 août 2018 par
La grâce pop folk de Villagers
Villagers © Rich Gilligan

Le songwriter Conor O’Brien et ses Villagers sont de retour avec "The Art Of Pretending To Swim", quatrième album aux mélodies somptueuses.

Depuis son premier album Becoming a Jackal (2010), le chanteur et multi-instrumentiste Conor O’Brien est passé maître dans l'art de la composition de mélodies captivantes, enrichissant continuellement sa pop folk mélancolique avec une large palette d’éléments sonores aux influences diverses. Conteur sensible des maux de notre société et de nos émotions, l'artiste irlandais nous avait conquis il y a trois ans avec le très intimiste Darling Arithmetic. Le 21 septembre Villagers présentera The Art Of Pretending To Swim, avec un retour à ces compositions luxuriantes et sombres qui ont fait son succès. 

Conor O’Brien cite comme inspirations Alice Coltrane, Nina Simone et Pharaoh Sanders et développe avec subtilité une âme soulfull nouvelle. Il développe un peu plus son univers avec des sons à la fois analogiques et numériques, créant des ambiances fébriles sur des mélodies entêtantes. Avec un certain lyrisme, l'auteur nous confronte aux peurs existentielles, au romantisme et à l’espoir qu’il reste à cette époque dystopique désespérée et obsédée par la technologie.

Sur cette nouvelle ballade sombre et pleine de grâce, l'insulaire a fait appel au flûtiste hollandais Maaike Van Der Linde, aux synthés de Cormac Curran, également auteur des cordes du collectif irlandais The Crash Ensemble, au trio de cuivres irlandais The Greenhorns ou Cormac ÓhAodáin au cor français. On peut aussi y entendre le voix de Siobhan Kane, Lisa Hannigan, John Grant, The Staves ou du poète James Smith. Pour la première fois , le songwriter de Dublin a utilisé des samples comme What Then de l'ensemble gospel Dixie Hummingbirds ou Sugar Lee du soulman Donnie Hathaway.

Il s'agit de survie et de grâce, c'est une collection de mots que j'aime associer tout au long de l'album. Je sais ce que cela signifie pour moi et je voudrais que vous découvriez ce que cela signifie pour vous. C'est comme ça que je vois la vie; tu ne te noies pas mais tu ne nages pas exactement non plus; tu fais tout cela au fur et à mesure. C'est une foi aveugle. Conor O’Brien

Villagers est en concert :
le 14 novembre au Trabendo à Paris
le 16 novembre au Boucau à Biarritz

Villagers Couv

Commentaires