L'hommage à Aretha Franklin de Ariana Grande, Stevie Wonder et Jennifer Hudson

Le 03 septembre 2018
L'hommage à Aretha Franklin de Ariana Grande, Stevie Wonder et Jennifer Hudson
Stevie Wonder aux funérailles d'Aretha Franklin / Scott Olson/Getty

Lors des funérailles de la légende de la soul, une pléiade d'artistes lui ont rendu un hommage vibrant en musique.

Le Greater Grace temple de Detroit était bien trop petit pour accueillir, vendredi 31 août, l'immense foule de fans venus se recueillir une dernière fois aux funérailles d'Aretha Franklin. Une cérémonie grandiose de huit heures marquée par les hommages émouvants de proches de la reine de la soul, décédée le 16 août dernier à l'âge de 76 ans. Des dizaines d'artistes se sont succédés sur la scène pour célébrer la chanteuse, souvent en musique, comme Stevie Wonder pendant un quart d’heure avec une version émouvante à l’harmonica de The Lord’s Prayer suivi de As, un de ses fameux titres de 1976, sur lequel il a été rejoint par l'ensemble des choeurs. Le soulman en a profité pour lancer un grand cri d'amour et égratigner au passage Donald Trump en lançant un Make Love Great Again, allusion au slogan de campagne du président.

Autres temps forts de cette cérémonie, l'éloge de l'ancien président Bill Clinton, l'interprétation intense du gospel du Mississippi What a Friend We Have in Jesus par la chanteuse Faith Hill, artiste très appréciée par Aretha, la reprise du gospel Going Up Yonder par Chaka Khan. Comme lors de l'émission The Tonight Show, a réinterprété le standard (You Make Me Feel Like) a Natural Woman :

Le chanteur Smokey Robinson a aussi rendu hommage à son amie d'enfance avant de se lancer dans une version a cappella de Really Gonna Miss You, Clive Davis, boss des labels Atlantic Records et Arista, qui a travaillé pendant 30 ans avec la chanteuse militante, a déclaré qu'"elle était bien plus que la Queen Of Soul, c'était un trésor national et mon amie". La chanteuse et actrice Jennifer Hudson, qui devrait interpréter Aretha dans un futur biopic, s'est lancée dans une reprise magnifique du gospel Amazing Grace, qu'Aretha Franklin avait sorti en 1972 sur l'album du même nom.

Une cérémonie malheureusement entachée par les propos et les gestes déplacés de l'évêque des funérailles à l'égard d'Ariana Grande.

Commentaires