"Erika", nouveau trip écarlate de J.C. Satàn

Le 04 octobre 2018 par

Le combo bordelais dévoile en avant-première un clip psychiatrique tiré de son dernier album "Centaur Desire".

Deux questions vous tarauderont à l’issue du visionnage de cette vidéo : qui est donc cette fameuse Erika ? Et que diable a-t-on mis dans ces bols de nouilles thaïlandaises ? Erika, c’est d’abord un titre du cinquième album de J.C. Satàn, l’un des groupes à guitares parmi les plus captivants de l’Hexagone. Depuis une petite dizaine d’années, ces Bordelais déroulent un rock démentiel (au sens propre) qui les a conduit assez logiquement à embrasser la cause du toujours bien nommé Born Bad Records. Et alors que le souffle manque souvent dans le genre passé quelques disques, les J.C. Satàn eux n’en démordent pas et ont sorti au printemps un colosse de guitares sous tension avec leur dernière livraison Centaur Desire.

J.C Satan Erika

De désir, leur nouveau clip n’en manque pas non plus qui offre à l’un des titres les plus pop du disque une plongée dans des abymes écarlates. La réalisatrice Clara de Gobert a ainsi trouvé dans ce Erika des artefacts sinisants au point de le coucher à l'écran dans un restau thaï transformé en club rock. Et dans ce boui-boui lynchien, tout se mélange bel et bien dans une spirale d’ambiances interlopes et sexuelles de plus en plus acides. Quant à Erika (si c’est bien elle), elle finit par passer dans une autre dimension où la saturation des guitares et des couleurs répond coup pour coup à la confusion mentale et aux dragons volants. Une ivresse psychédélique au milieu d'un tourbillon chaotique. On n’en attendait pas moins de J.C Satàn.

En concert cet automne :

19/10, Nancy, Nancy Jazz Pulsation,
31/10 Montbéliard, le Moloco
3/11 Quessoy, Son d’Automne
8/11 Annecy, Le Brise Glace

Commentaires