« E-Chango », le nouveau clip complètement déjanté de King Coya

Le 17 juillet 2018 par

Le plus ancien de la génération ZZK Records sort le premier clip issu de son nouvel album « Tierra de King Coya »

Le morceau E-Chango questionne le renouvellement identitaire à l’heure du numérique. Pour cela, King Coya sample une adolescente Youtubeuse Nord-Argentine qui énonce dans une vidéo les expressions typiques de la région. Le texte parle d’un jeune (chango) originaire de la paisible province Jujuy. Il descend jusqu’à la capitale Buenos Aires et découvre les affres d’une ville sombrement bouillonnante qui parle lunfardo, loin des plateaux andins paisibles de son altiplano natal.

Côté visuel, c’est le délire total dans la vallée avec des fonds de champs de lamas rouges, de déserts d’œil et de cactus et d’un Machu Picchu reconstitué. Au premier plan, King Coya agite ses breloques andines et joue du charango, cette petite guitare très répandue dans les pays de la Cordillère. Une esthétique que reprend l'artiste dans ses lives, ici avec les danseuses de la troupe Queen Cholas

On ne présente plus cette famille d’artistes, dont King Coya est l’aîné, qui a renversé les codes de la musique andine en prenant un malin plaisir dans des allers-retours entre tradition et modernité. L’écurie du folklore mixée au dancefloor, c’est ZZK Records, le label argentin qui signe la production la plus prolifique avec à son actif : La Yegros, Chancha Via Circuito, le duo Mitu, Mateo Kingman, El Buho, Nicola Cruz, ou encore les rappeurs de Fauna.

King Coya est un pionnier de ce mix entre folkore latino et musique électronique. Gaby Kerpel de son vrai nom, essaime depuis plus de dix ans ce genre particulier qui fait vibrer les clubs du monde entier. Sur Tierra de King Coya, il imagine un voyage musical immersif qui s’écoute de bout en bout. C’est la première fois que Gaby pose sa voix sur ses compositions. On est doublement ravis par la présence de belles collaborations avec La Yegros, La Walichera, Balvina Ramos, Iara Nardi des Queen Cholas, où encore Isabel Pinedo Rengifo’, chamane issue d’une communauté péruvienne.

Retrouvez toute l’actualité de King Coya sur sa page facebook.

Commentaires