Découvrir la musique voltaïque avec Pierre Sandwidi

Le 27 avril 2018 par
Découvrir la musique voltaïque avec Pierre Sandwidi

Born Bad Records édite une compilation hommage à l’artiste burkinabè, vingt ans après sa disparition.

Longtemps, la scène burkinabè a été éclipsée par les musiques populaires maliennes, ivoiriennes, ghanéennes ou béninoises, plus reconnues au niveau international. La Haute-Volta, avant de devenir le Burkina Faso, a vu une véritable révolution culturelle prendre son essor après l’indépendance obtenue en 1960.

En dépit d’une précarité économique et d’un enclavement géographique important, des formations comme le Super Volta, l’Harmonie Voltaïque, le Volta Jazz portées par des artistes comme Amadou Balaké, Georges Ouedrago ou Pierre Sandwidi ont largement contribué à ce nouvel élan musical et culturel.

Le Troubadour de la savane, Pierre Sandwidi s’est érigé comme une des grandes vedettes de la musique voltaïque des années 1960 et 1970. Auteur-interprète engagé, ses paroles résonnent dans les campagnes et les milieux populaires. Exigeant et singulier, cette figure oubliée dresse le portrait de la société burkanibè et de ses travers, en fin observateur des rapports sociaux.  Il dénonce la corruption du régime, l’individualisme rampant dans les villes et l’oligarchie aux commandes du pays.

Cette compilation, tirée de ses huit 45 tours et de ses deux albums en 33 tours, regorge d'œuvres fondatrices comme l'hymne Ouaga Affaires. Au-delà de la portée sociale de ses paroles, le chanteur s’impose aussi en son temps sur tous les dancings de l’Afrique de l’Ouest, avec des titres comme Yamb ney capitale ou Boy cuisinier et des slows hypnotiques comme Lucie ou Je suis un salaud.

Le Troubadour de la Savane est à découvrir d'urgence sur Born Bad Records!

Commentaires