Dans le bocal de Flavien Berger

Le 30 août 2018 par

Le touche-à-tout parisien distille son prochain disque avec "Maddy La Nuit", une nouvelle ballade déphasée mais bien clippée.

On pourrait croire que Flavien Berger prend son temps. Depuis 2014 et la sortie de son synthétique (et théâtral) premier jet Leviathan, le producteur parisien a pourtant pas mal baroudé, écumant les scènes européennes, invité par Daho sur son dernier album ou encore sur une compilation hommage à Yves Simon. Surtout, Flavien Berger est devenu depuis 5 ans l’un des étendards du label Pan European Recording, petite maison underground fondée par Turzi en 2008 comptant également Koudlam, Poni Hoax et Scratch Massive parmi ses poulains et qui a fêté assez illogiquement ses 10 ans l’an dernier.

Flavien Berger - Maddy La Nuit

Quoi qu’il en soit, c’est bien de sabliers, de clepsydres et de Delorean dont il sera question dans Contre-Temps, petit frère de Leviathan annoncé par le Parisien pour la fin du mois prochain. Après un premier extrait un peu trop kitsch publié au printemps, c’est avec une ballade griffée de son joli groove mi-froid mi-psyché que Flavien Berger lève un peu plus le voile sur son nouvel opus. Maddy La Nuit n’a pas le punch d’une Fête Noire mais cette histoire d’amour de poisson rouge et d’hologrammes est une jolie bande-son de fin d’été et des mirages balnéaires. Surtout, le clip réalisé par Robin Lachenal pour l’occasion s’offre un montage rare où les dimensions temporelles de ce projet ubuesque se croisent et se déphasent jusqu’à un résultat final que n’aurait sûrement pas renié Emmett Brown.

Commentaires