Dani Terreur revisite son "Etoile du Kashmir"

Le 04 décembre 2018 par
Dani Terreur revisite son "Etoile du Kashmir"
Dani Terreur - Photo de Julie Oona

Le chanteur français dévoile une nouvelle facette du titre phare de son album "Les portes du Paradis".

Dani Terreur est un musicien autodidacte qui compose en solitaire. Après son EP, Gri-Gri qui fait référence aux grands films du cinéma français, il sortait en octobre son premier album Les portes du paradis. En exclu, FIP vous offre sa balade mystique à travers la ville, après une nuit de fête dans l’Étoile du Kashmir, en version épurée. La chanson est ici exposée dans son plus sobre appareil. L'orchestration a disparu pour ne laisser que de simples accords de guitare et arpèges critallins. Le traitement de la voix est aussi différent, un peu plus feutré, ce qui donne à la chanson une tonalité plus douce.


Et pour apprécier cette nouvelle version à sa juste valeur, il faut sans nul doute se repencher sur l'enregistrement officiel et son clip réalisé par Julie Oona :

Pour ce premier opus abrité par le label Athome, Dani Terreur a voulu tout faire, tout seul dans son home studio. Synthés analogiques, guitares, basse, percussions, boîtes à rythme et autres machines … y compris les arrangements. Un peu dandy, un peu diable-bohême, à la fois désinvolte et lucide, il balade sa plume entre cynisme et idéalisme pour nous livrer des romances douces et acerbes dans une ambiance pop psychédélique sur fond d'accords vintages et de sons électroniques.  

Dani Terreur - Photo de Julie Oona

Dani Terreur - Photo de Julie Oona

Fan de la Brit pop et d'artistes comme Prince, Flavien Berger, Air ou Christophe, Dani Terreur développe un style très personnel nourri de multiples influences digérées. Bienvenue dans sa quête onirique, ses histoires d'amour animal, d'errance, de balade mystique, de corps fiévreux, de paradis artificiels, de tendre diable et de souvenirs enrobés d'un halo de mystère. Si Dani Terreur semble naviguer dans le cosmos c'est pour mieux poser son regard distancié sur sa génération et défier les vertiges de la vie.

Commentaires