"Crystal Clear", nouveau mur de son des Johnny Mafia

Le 19 septembre 2018 par
"Crystal Clear", nouveau mur de son des Johnny Mafia
Théo, William, Enzo + Fabio = Johnny Mafia | Stevens

Le quatuor rock hexagonal dévoile un nouvel extrait mastoc tiré de leur prochain album "Princes de l'Amour".

Décidément, les Johnny Mafia en ont dans le ventre. Après l’ode à la bagarre gravée dans le clip de leur dernier morceau Big Brawl, les quatre vingtenaires poursuivent le teasing en règle de leur prochain album avec Crystal Clear, un second single au titre assez paradoxal compte-tenu des guitares massives dont il est pétri.

De quoi confirmer en tout cas l’énergie intacte de ces fans des Ramones, dont le garage cash, fun et fiévreux en a fait depuis deux ans l’un des plus beaux espoirs de la jeune scène rock made-in-France. Rencontre express avec ces 4 Sensois qui entendent bien boucler dès que possible leur premier tour du monde.

Que pouvez-vous nous dire sur ce « Crystal Clear », le second single que vous dévoilez cette semaine ?

Crystal Clear, toute fraiche, inattendue, puissante, fédératrice, sexy, raffinée.

Vous revenez du Québec où vous avez joué lors du Festival des musiques émergentes (FME). Quelle est votre impression après cette première scène outre-Atlantique ?

On a adoré le Québec. A part la gastronomie locale, nous pouvons dire que nous avons enchaîné les enchantements. William notre bassiste a par exemple trouvé une éponge semi-automatique avec recharge de liquide vaisselle intégrée. Bref, tout un océan de nouveautés à des années lumières de notre train-train quotidien. 

Votre nouvel album s’intitule Princes de l’Amour. L’amour de quoi au juste ?

« Princes de l’amour », l’amour pur, profond, sucré, épicé… délicat, efficace, torride, douillet, charnel, authentique et sincère.

Vous avez travaillé avec l’ancien producteur des White Stripes Jim Diamond pour ce second disque, qu’est ce qui lui a plu dans votre musique ?

On pense que le goût et l’esprit que Jim a pour la musique Garage colle à fond avec notre musique, même si il fait beaucoup de trucs typés sixties. Il sait comment faire sonner une bonne chanson avec ce supplément d’énergie et de fougue qui nous est cher. Jim a tout le métier et l’expérience qu’il faut pour faire vite et bien, il savait directement comment on voulait sonner. Il a apporté quelques idées comme rajouter des tambourins, maracas, gong, piano, et d’autres choses qui nous ont semblé évidentes tout de suite.

Vous êtes-vous vengés de l’enfant qui vous bat tous au finish dans la course de votre clip Sleeping ?

Figurez-vous que depuis le clip, Aliosha a été repéré par l’amicale de karting de Saint-Denis-Les-Sens. Il en est à 36 courses, 36 podiums … On pense très fort au sponsoring, après tout nous l’avons révélé au grand jour ! On est très fier … À suivre !

Johnny Mafia

"Princes de l'Amour", second album de Johnny Mafia est attendu le 09 novembre sur le label Dirty Water Records

Commentaires