Chapelier Fou : "La mutation a toujours habité ma musique"

Le 18 janvier 2018 par
Chapelier Fou : "La mutation a toujours habité ma musique"
Louis Warynski aka Chapelier Fou à Groningue mercredi soir | RF / Chantepie

Le multi-instrumentiste a plongé le public d’Eurosonic dans son univers captivant. Rencontre avant son concert avec l’inclassable producteur lorrain.

Parmi les 27 salles de Groningue qui accueillent le festival Eurosonic, il en existe une qui possède une solennité sans pareil. Der AA-Kerk est en fait l'église centrale de la cité batave et c’est dans cet endroit majestueux qu’ont pris place mercredi soir Chapelier Fou et son laboratoire sonore. Accompagné par ses deux musiciens, le multi-instrumentiste a pu miser sur la grandeur de l’édifice pour dévoiler à un public conquis les mille mystères de son nouvel album Muance.

Rencontre avant de monter sur scène avec cet artiste transversal, dont le dernier disque saisissant se découvre (toujours) en intégralité par ici :

Propos recueillis par Ghislain Chantepie et Luc Frelon (à Groningue).

 

Commentaires