"Boca de Lobo" : chronique du chaos brésilien de Criolo

Le 10 octobre 2018 par

Après son album samba, le rappeur pauliste publie un clip apocalyptique, illustration sans concession d'une société au bord de l'implosion.

Figure du hip-hop underground pauliste depuis plus de vingt ans, Criolo réalisait en mars dernier un vieux rêve, celui de poser sa poésie sociale sur la samba de ses aînés. "La samba était chez moi comme un portail pour le sourire" nous disait l'artiste de 41 ans au moment de sortir son quatrième album Espiral de Ilusão mais l'heure n'est plus à la fête au Brésil et Criolo est revenu à son hip hop des favelas et ses textes acérés en publiant le titre coup de poing Boca de Lobo. Une chronique du chaos social et politique publiée une semaine avant ce triste jour du 7 octobre voyant le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro arriver en tête à l’élection présidentielle au Brésil et renvoyant le pays aux heures sombres de la dictature militaire (1964-1985).

Une démocratie malade, rongée par la pauvreté, la discrimination, la corruption et la violence tant au niveau de l'état que dans les rues des favelas, cette situation qui dure depuis trop longtemps a mené le pays droit dans la gueule du loup (Boca de Lobo). Une chronique réaliste et sans concession de l'ancien éducateur social qui accompagne cet appel à la mobilisation d'un clip apocalyptique réalisé par Denis Cisma dans les rues de São Paulo.

Criolo

Criolo © Gil & Pedro Inoue

Originaire de Grajaú, quartier périphérique et très populaire de la Zona Sul de São Paulo Kleber Gomes doit son surnom Criolo (créole) à ses origines afro-brésiliennes, des parents venus du Ceará au Nordeste. Adoubé par Caetano Veloso qui qui a déclaré : « Sans doute la plus importante figure de la musique actuelle au Brésil », l'artiste s’est fait connaître par son talent à marier afrobeat, dub et samba dans un mix poétique et percutant. Dans ses chroniques de la rue et des travers de la société, Criolo fait preuve d'une certaine sagesse, éveille les consciences, prône l'espoir, tâche bien difficile dans une société au bord de l'implosion.

Commentaires